Dur début de saison pour les Red Sox

Si le premier match de la saison s’est strictement déroulé en faveur des Red Sox, les trois parties suivantes ont été complètement différentes. Des erreurs en défensive, des lacunes sur le monticule et un manque du production à l’offensive… ça va mal à Boston.

Excluant leur victoire de 13 à 2 contre les Orioles en ouverture de campagne, les hommes de Ron Roenicke ont essuyé trois défaites consécutives – au cours desquelles ils ont seulement marqué 10 points pour en allouer 21, soit sept par match trois jours de suite.

Publicité

Xander Bogaerts, qui hérite du rôle d’option numéro un à l’offensive avec le départ de Mookie Betts pour Los Angeles, explique que c’est difficile de devoir faire rentrer autant de coureurs des sentiers pour avoir le meilleur de ses adversaires.

« Si tu dois marquer 8, 9, 10 points chaque match, c’est honnêtement difficile. »

– Xander Boegarts

S’inclinant consécutivement 7-2 et 7-4 contre les Orioles de Baltimore, considérés par plusieurs comme l’une des pires équipes du baseball majeur, Boston en a déçu plusieurs. Certes, l’échantillon est mince, mais pour l’instant, les Red Sox ne jouent pas comme une équipe de séries.

Publicité

Prenons simplement le cas du troisième but Rafael Devers, par exemple. En plus de ne compter que deux coups sûrs en 18 apparitions au bâton, Devers a commis des erreurs défensives à trois reprises ; en l’espace de quatre rencontres.

Même si ce n’est pas toute l’équipe (Jackie Bradley Jr. et Kevin Pillar jouent plutôt bien), le niveau auquel les Sox se présente actuellement ne les mènera nulle part s’ils espèrent connaître de bons résultats en 2020.

Default image
William Thériault
Combinant jeunesse, fougue et ambition, il a fait son entrée dans le paysage médiatique en 2016. Étudiant en journalisme au Cégep de Jonquière, il fait partie de Passion MLB, mais aussi d'AlleyOop360 et de la radio CKAJ 92.5 FM.
Alleyop360Attitude Football