Comment Shohei Ohtani s’est frayé un chemin jusque dans les Majeures

Alors qu’il évoluait toujours au Japon, son pays natal, Shohei Ohtani avait pour but de se rendre dans les Majeures en Amérique du Nord, et il était prêt à tout pour s’y rendre. Son rêve ultime : devenir une vedette au monticule et au marbre, un exploit seulement accompli depuis près de 100 ans par la plus grande légende que le baseball n’ait jamais connue.

Babe Ruth.

Publicité

Représenté par Nez Balelo de la firme d’agence sportive Creative Artists Agency, Ohtani a compris tôt lors de son parcours de la Nippon Professional Baseball ce que ça prenait pour arriver au sommet. Balelo a indiqué qu’à son arrivée en Amérique du Nord, presque toutes les équipes du circuit Manfred étaient prêtes à tenter leur chance envers le jeune Japonais. Jusque-là, personne n’avait vu un joueur se faire transférer depuis la NPB jusqu’à la MLB être aussi bon qu’Ohtani. Et, selon Balelo, il se pourrait bien que ce ne soit jamais revu.

Ce fut donc une course aux enchères pour les équipes finalistes à la loterie Shohei Ohtani. Sept formations s’étaient rendues à l’étape finale, et c’était une question d’heures pour qu’elles puissent rendre une offre au jeune joueur de 23 ans. Ce sont finalement les Angels qui ont mis la main sur lui.

Mais la question se posait toujours au sujet de son niveau de jeu. Serait-il capable de rivaliser en tant que lanceur et frappeur? Avait-il les capacités nécessaires pour réussir à aller chercher des manches matchs après matchs, d’aller retirer des frappeurs les uns après les autres, tout en réussissant à frapper la balle sur le terrain? De produire autant de retraits que de points ?

Publicité

À l’issue de sa première saison à Anaheim, Ohtani avait comptabilisé 22 circuits, une moyenne de .285, 51.2 manches lancées, 10 départs sur le monticule et 63 retraits sur des prises. Le dernier à arriver à faire ça? Le Bambino. Et comme si ce n’était pas assez, la Ligue américaine l’a nommé sa meilleure recrue de l’année.

Évidemment, on peut comprendre en quoi il était important pour Ohtani de joueur dans l’Américaine plutôt que la Nationale. À titre comparatif, il évoluait dans Pacific League de la NPB, qui elle aussi possède la règle de frappeur désigné. C’était donc parfaitement convenable d’atterrir chez les Angels, où il avait la capacité d’être productif des deux côtés du terrain.

Déjà là, à 25 ans, Shohei Ohtani a certainement ce qu’il faut pour devenir l’un des plus grands joueurs de baseball de tous les temps. Sans aucun doute.

Default image
Daniel Birru
Alleyop360Attitude Football