Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Brock Holt en toute honnêteté : « Je ne peux pas ne pas jouer cette année »

Plusieurs joueurs ont déjà annoncé qu’ils ne participeraient pas à la saison 2020, d’autres devraient suivre d’ici peu. Pour eux, le risque est trop grand, on ne peut que respecter leur choix.

D’autres joueurs par contre n’ont pas le luxe de choisir si oui ou non ils joueront cette saison. Brock Holt fait partie de ces joueurs pour qui la saison 2020 – si elle se déroule – a un double enjeu.

Publicité

« Je n’ai pas d’autre choix »

L’ancien joueur d’utilité des Red Sox de Boston, maintenant avec les Brewers de Milwaukee, a échangé cette semaine avec des journalistes locaux et a livré un constat à la fois triste, mais réaliste de la situation dans laquelle il se trouve.

« Je ne suis pas en mesure de me retirer de cette saison. J’ai le fort sentiment que si je ne joue pas cette année, je pourrais tirer un trait sur la suite de ma carrière. Si je ne joue pas, il me sera difficile de trouver un emploi la saison prochaine. S’en sera fini pour moi ».

Brock Holt s’est engagé pour une saison avec les Brewers.

Publicité

« J’ai signé un contrat avec les Brewers et les Brewers vont jouer au baseball en 2020. Je n’ai jamais envisagé ne pas jouer. »

Plutôt modeste, le Holt. À 32 ans, le joueur a pris part à 87 matchs la saison passée avec les Red Sox et a frappé pour .297. Il n’est pas non plus au fond du trou et pourrait « facilement » se trouver une petite jobine quelque part dans une équipe en reconstruction (Detroit, Miami, Baltimore, Pittsburgh ou encore Kansas City). Néanmoins, son argument est valable.

Une décision commune pour le bien de la famille

Pour chaque David Price, Ryan Zimmerman, Ian Desmond ou Nick Markakis qui se sont retiré de la saison (pour des raisons valables), il y a beaucoup plus de joueurs qui doivent continuer à jouer pour pouvoir encaisser un chèque de paie à la fin du mois, et ce, même si cela signifie se mettre en danger ainsi que leurs proches.

Publicité

« Si j’étais dans une situation différente au niveau de mon contrat, si j’avais assez d’argent pour rester chez moi une année sans rien faire, il est certain que j’aurais pris une autre décision, surtout avec ma femme qui est enceinte »

Car oui, la femme de Brock Holt, Lakyn, attend son deuxième enfant. Si Brock Holt avait eu le luxe d’un contrat garanti pour la saison suivante, il aurait pu envisager de rester à la maison avec elle et leur fils de trois ans. Au lieu de cela, il passera trois mois sur les terrains de baseball le temps d’une saison écourtée.

« C’est un sacrifice que nous avons choisi de faire, nous avons pris la décision ensemble. Beaucoup d’autres joueurs feront ce sacrifice aussi. J’espère que la grossesse se passera bien, en attendant, on ne pourra se voir et se parler que par Facetime ».