Bo Bichette a su confondre les sceptiques

C’est impressionnant de constater l’évolution de la carrière du joueur d’arrêt-court des Blue Jays de Toronto, Bo Bichette. Devenu un pilier de l’organisation et même, en quelque sorte, le visage de la franchise, le joueur de 22 ans a gravi les échelons un à un en confondant les sceptiques.

Non, Bichette n’a pas volé sa place en tant que joueur d’arrêt-court pour la formation de la Ville-Reine, il a tout fait sans relâche pour prouver à ses dénigreurs que c’est lui qui allait être l’homme de confiance des Jays à sa position d’avant-champ pour les années à venir.

Publicité

Des doutes

Oui, il y a eu des doutes quant à savoir si le numéro 11 était vraiment un joueur d’arrêt-court naturel ou bien s’il allait être muté à une autre position sur le terrain.

Pour ceux qui sont plus familiers avec le hockey, c’est un peu à l’image des joueurs de centre du Canadien de Montréal. Est-ce que Galchenyuk était vraiment un centre naturel? Est-ce que l’on devrait faire jouer Domi à l’aile? Est-ce que Kotkaniemi deviendra un joueur de centre de premier trio? Bref, vous comprenez la comptine.

Revenons au baseball. Pour sa part, il n’y a jamais eu de doute dans la tête de Bichette, c’est à la position #6 qu’il allait briller pour la meilleure ligue de baseball au monde. À son arrivée dans la grande ligue, le joueur repêché en deuxième ronde du repêchage 2016 a prouvé hors de tout doute qu’il possédait tous les outils nécessaires afin de devenir un joueur étoile. Comment a-t-il fait? En travaillant extrêmement fort.

Publicité

Il a passé des heures à améliorer tous les aspects de son jeu. Sa vitesse, sa force, son jeu de pied. Il a passé beaucoup d’heures sur le terrain et au gym. C’est ça la recette du succès dans la vie, travailler fort et plus que les autres. La preuve, lors de son dernier rappel des Mineures le 29 juillet 2019, il a, si on peut dire ainsi, subtilisé le poste à Freddy Galvis. Ce dernier a été placé au ballottage deux semaines après et depuis, Bichette n’a plus jamais regardé en arrière. C’était lui l’homme de confiance de l’équipe. Il est apprécié de ses coéquipiers et du gérant Montoyo.

Rayé de l’alignement

À peine quelques minutes avant le début de la rencontre, on apprenait que Bichette ne débutait pas le match pour les siens.

Il se serait blessé à l’ischio-jambier gauche. C’est Teoscar Hernandez qui a pris sa place en tant que premier frappeur de l’alignement. Espérons pour tous les fans des Jays que sa blessure ne soit pas trop sérieuse et qu’il foulera bientôt le terrain de nouveau, surtout dans le contexte d’une saison de 60 parties.

À suivre!

Default image
Maxime Trudeau
Partisan #1 des Royals de Kansas City. Joueurs favoris: Whit Merrifield, Christian Yelich. Passion pour tout ce qui touche le monde du sport et le milieu agricole. Le Plateau Mont-Royal, Montréal. Bachelier Université du Québec à Rimouski, Communication Relations humaines.
Alleyop360Attitude Football