27 retraits sur des prises en deux matchs : Shane Bieber marque l’histoire

Vous me direz peut-être que la saison est jeune. Vous me direz peut-être que cela peut changer au cours des 10 prochains départs. Vous me direz peut-être que cela ne durera pas.

Mais une chose est claire : Shane Bieber est, après une semaine d’activités, mon favori pour le titre de Cy Young dans la Ligue américaine.

Lors de son premier départ, il avait été chercher pas moins de 14 retraits sur des prises. Hier, face aux Twins, il a poussé la machine encore plus fort en obtenant pas moins de huit manches de travail de la part de son gérant. Résultat? Il a été chercher 13 retraits sur des prises.

Publicité

Le voilà donc rendu à 27 retraits sur des prises, ce qui se veut plus de retraits sur trois prises que tous les partants combinés de certaines équipes.

Dominant, vous dites?

Les 50 frappeurs affrontés cette saison n’ont rien pu contre lui. Des 50 frappeurs affrontés, sept seulement ont obtenu un coup sûr et un seul a soutiré un but sur balles. Aucun point mérité n’a été débité à la fiche de l’artilleur.

Bieber a donc, par le fait même, marqué l’histoire pour le plus de retraits sur trois prises lors de ses deux premiers départs de la saison. Karl Spooner, en 1954, en avait aussi obtenu 27 en deux matchs.

Et si on pousse ça encore plus loin, on peut se trouver plus de raisons d’être impressionné.

Tel que rapporté par Jeremy Frank, il est le premier membre d’une autre équipe que les Dodgers à obtenir (à n’importe quel point de la saison) deux départs de suite avec au moins 13 K et aucun point accordé, et ce, depuis 1901.

Publicité

Clayton Kershaw, Chan Ho Park et Hideo Nomo sont les autres lanceurs à avoir accompli l’exploit.

Bref, on comprend que le jeune lanceur domine.

Rocco Baldelli, le gérant des Twins, s’est montré élogieux envers le jeune lanceur. À ses yeux, le fait qu’il ait été en mesure d’ajouter une cutter à son arsenal fait de lui l’un des jeunes lanceurs les plus dangereux des Majeures. Rien de moins.

La saison est encore jeune, mais il est clair que la grosse rotation des Indians est encore au rendez-vous… ce qui explique les succès de l’équipe.

Malgré les départs récents de Trevor Bauer – qui aura la chance d’affronter son ancien club la semaine prochaine – et de Corey Kluber, les autres membres de la rotation se lèvent aussi.

C’est ce qui fait le succès du club, qui a une fiche de 5-2 et qui a 1/2 match d’avance sur les Twins dans la centrale de l’Américaine.

Est-ce que la rotation peut tenir le coup? Avec un Bieber en pleine possession de ses moyens, pourquoi pas?

passionmlb.com-2020-05-18_14-56-51_236082
  • Greg Bird profitera-t-il de son rappel?
  • Shohei Ohtani s’active tranquillement.
  • Triste nouvelle à Seattle.
Default image
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Alleyop360Attitude Football