Zach Britton (l’espoir) signe à gros rabais avec les Jays

Suite au repêchage, Alex Agostino a raconté que la cinquième ronde avait été folle. Pourquoi? Parce que les espoirs qui sentaient la soupe chaude appelaient les formations des Majeures afin de leur dire qu’ils accepteraient de signer à rabais. Après tout, signer pour – par exemple – 50 000$ est bien mieux que de signer pour un maximum de 20 000$ comme agent libre.

Est-ce que c’est ce qui explique que les Jays aient réussi à mettre sous contrat leur cinquième choix pour des peanuts? Peut-être, oui.

Publicité

Zach Britton a choisi de laisser 312 000$ sur la table afin de s’entendre avec les Jays. 97 500$ est plus que 20 000$ comme agent libre (ce que ces trois espoirs ont été contraints d’accepter), surtout au sein d’une organisation qui paie bien ses joueurs de la MiLB.

Je vous invite par ailleurs à lire sur le voltigeur Britton juste ici.

Mais est-ce la seule raison? Fort probablement pas.

Ce qu’il faut savoir, c’est que les Jays ont un montant maximal à consentir aux espoirs. Dans le cas des Jays, ce sont pas moins de 9 716 500$ qui leur sont alloués.

Le problème (et c’est un beau problème à avoir)? La sélection d’Austin Martin a changé les plans des Jays, qui ne s’attendaient probablement pas à devoir payer leur cinquième choix au total comme un deuxième choix au total.

Pourtant, comme je vous en parlais récemment, Martin et son agent Scott Boras exigeront plus que les 6 180 700$ normalement réservés au cinquième espoir de sa cuvée. Pourquoi? Parce qu’il est probablement le meilleur espoir de sa cuvéeselon certains, du moins.

Publicité

Forcément, cela fait en sorte que les autres espoirs doivent accepter un peu moins d’argent afin d’en laisser à Martin. C’est chien, mais légal.

Si on prend pour acquis que Martin exigera la valeur du deuxième choix au total pour signer dans la Ville-Reine, il restera au Jays 1 926 600$ pour signer les quatre autres espoirs.

Avoir un rabais de 300 000$ sur Britton peut donc s’inscrire dans cette lignée.

Est-ce que cela a penché dans la balance? Fort probablement, oui. On peut croire qu’il n’aurait pas eu de contrat s’il avait demandé plus.

Il reste donc les trois lanceurs des rondes deux, trois et quatre à mettre sous contrat… en plus d’Austin Martin.

Les Jays n’auront pas le choix de mettre Martin sous contrat ; le gars est trop fort. Nous en avons d’ailleurs discuté dans un podcast « vintage » avec le Tank et la Rouquine hier.

Voyons voir ce que les Jays feront dans ce dossier-là.

Default image
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Alleyop360Attitude Football