Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une autre preuve qui explique pourquoi les Jays doivent repêcher un lanceur

Il y a quelques jours, Jim Callis (qui est l’expert du repêchage pour le compte de la MLB) a déclaré que les Jays s’enlignent pour choisir un joueur de position au cinquième rang de l’encan amateur.

Avec raison, mon collègue Frédéric Lamontagne a alors affirmé que les Jays se doivent de choisir un lanceur, qu’importe ce qu’a entendu M. Callis.

Publicité

À la base, c’est aussi mon avis. Parce que les Jays ont plusieurs joueurs de position de qualité dans les filiales et qui viennent d’arriver dans les Majeures, l’idée de mettre la main sur un artilleur est plus logique.

D’autant plus que « pitching is the name of the game », comme on dit.

À moins d’y aller avec un gros voltigeur comme Zac Veen, ce qui représente un besoin, je ne crois pas que d’y aller avec un lanceur serait une erreur.

Poussons la réflexion un brin plus loin.

Un cinquième choix dans la MLB devrait, si tout va bien, arriver dans les Majeures deux, trois ou quatre ans plus tard. Ce n’est pas comme dans les autres sports, où l’ascension des premiers de classe est plus rapide.

Publicité

Dans cette optique-là, la gang chez Jays Journal a poussé une bonne réflexion. Elle a pris les 30 meilleurs espoirs de l’équipe (selon la MLB) et les a classés selon leur arrivée potentielle à Toronto.

Et les résultats sont intéressants.

Quand on observe, 13 des 30 joueurs sont des artilleurs. De ces gars-là, la majorité des gars doivent arriver à court terme à Toronto, ce qui fait en sorte qu’il pourrait y avoir un manque à gagner à moyen terme chez les lanceurs de qualité dans trois ou quatre ans.

passionmlb.com-2020-06-06_23-58-42_181942
Capture d’écran : Jays Journal

Et dans trois ou quatre ans, quand les Jays devront être plus près du sommet (selon leur courbe de progression), avoir un jeune lanceur de qualité qui coûtera des peanuts sera une bonne idée.

Publicité

Si, en plus, on tient compte du fait que ce ne sont pas tous les lanceurs qui se développeront comme du monde, il y a matière à penser que de ne pas repêcher un artilleur serait une erreur.