Turk Wendell : « Sammy Sosa, le pire coéquipier de tous les temps »

Vous avez bien lu. Si Sammy Sosa parait tout beau et tout sympa aux côtés de Mark McGwire dans le récent documentaire Long Gone Summer dimanche dernier, aux yeux Turk Wendell, ancien partenaire d’équipe à Chicago, il n’est ni plus ni moins que le pire coéquipier de tous les temps.

Le 13 juin, soit avant la diffusion du documentaire, l’ancien artilleur des Cubs s’est exprimé sur les ondes de WFAN et n’a pas été tendre avec Slammin’ Sammy.

Publicité

« Il ne se souciait que de lui-même »

Coéquipiers de 1993 à 1997, Wendell en a apparemment long à dire sur le fantasque Sammy Sosa.

« Il ne se souciait que de lui-même et de ses coups de circuit. Il s’en fichait si on perdait 20-1, s’il avait frappé son circuit, il était content. Si on gagnait et qu’il était 0 pour 5 dans le match, il était frustré » – Turk Wendell

Lorsque Turk Wendell a fait ses débuts dans la MLB en 1993, Sammy Sosa en était déjà à sa troisième équipe. Le lanceur qui a aujourd’hui 53 ans se souvient que Sosa pensait que tout lui était dû.

Publicité

« Une fois nous sommes allés au stand de tir en Arizona et Sammy faisait ce qu’il voulait, ignorant tous les protocoles de sécurité… Parfois, certains joueurs s’habituent tellement aux gens qui se prosternent devant eux, leur donnent tout ce qu’ils veulent qu’ils pensent que tout leur est permis. Quand j’ai quitté les Cubs (à la fin de la saison 1997), cela s’est même empiré. Dans le clubhouse, il faisait comme chez lui, jouant sa musique à fond sans se soucier des autres. Un jour, Kerry Wood lui avait même explosé son système stéréo à coup de bâton tellement il n’en pouvait plus. – Turk Wendell

« Il est passé de 60 circuits à 14 »

Wendell s’est exprimé sur la carrière de Sosa qu’on sait embrouillée par des rumeurs d’utilisation de produits dopants. Il a particulièrement pointé du doigt le déclin de son ancien coéquipier après que la ligue ait mis en place des tests de dépistage. « Il est passé de 60 circuits avec les Cubs à 14 avec les Orioles », poursuit l’ex-Cub. « C’est triste, car il était talentueux ».

Wendell a toutefois ne dénonce pas ouvertement Sammy et a précisé qu’il n’avait jamais vu de ses propres yeux Sosa s’administrer des produits dopants.

« Je ne peux pas dire : nous avons gagné aujourd’hui parce que Sammy est en pleine cure de stéroïdes et qu’il a frappé trois coups de circuit. Vous ne pouvez pas balancer vos coéquipiers sous les roues du bus comme ça et je ne devrais probablement pas en parler, mais les faits sont les faits. » – Turk Wendell

Vérité ou mensonge? C’est parole contre parole. On ne peut rien prouver. Ce qui est sûr, c’est que les deux joueurs ne passeront pas le prochain Noël ensemble.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football