Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Tony Clark dément les rumeurs d’une entente

Le rendez-vous privé entre Robert Manfred, commissaire du baseball, et Tony Clark, président de l’Association des joueurs, tenu hier en Arizona commence à prendre des allures de mauvaises dates. C’est du moins ce qu’on comprend des dernières 24 heures où l’on a cru qu’une entente avait été conclue et qu’on aurait une saison, mais qui se sont terminées par une nouvelle offre des joueurs et cette déclaration de Clark.

Une mauvaise date pour Rob

La déclaration émise plutôt sur Twitter par l’Association des joueurs a dû briser le coeur du petit Rob. Alors qu’il pensait avoir eu un bon rendez-vous et que sa relation avec Tony pourrait passer au niveau supérieur, il reçoit le message d’un homme qui tenait à mettre au clair certaine chose sur la journée qu’ils avaient passé ensemble.

Publicité

Tout d’abord, selon l’ancien joueur de Tigers et des Diamondbacks, il n’y a jamais eu d’entente ou de tentative d’entente lors de cette réunion. C’était uniquement une discussion sur le cadre du prorata pour les salaires, et sur de nombreux enjeux dont le nombre de matchs.

Manfred demande une contre-offre

La contre-offre déposée par l’Association des joueurs cet après-midi était en fait une demande de Manfred lui-même.

Dans les dernières 24 heures, Rob a demandé une offre qui inclurait plus de matchs qu’il présentera aux propriétaires. Nous avons déposé cette offre aujourd’hui.

Tony Clark

Alors voilà ce qu’il en est : Rob Manfred pensait avoir réussi son coup en allant voir Tony Clark. Il est revenu à New York un peu trop excité, et les choses ont mal tourné. Il peut cependant se consoler en se disant qu’un gros bond en avant a été fait et qu’il séduira peut-être le grand Tony bientôt.

Publicité

Ceci dit, l’offre de cet après-midi sera rejetée.

Il y a un peu plus de 24 heures, les négociations étaient au point mort. Aujourd’hui, les joueurs ont déposé une offre qui se rapproche beaucoup de ce que les propriétaires ont en tête. Entre 60 et 70 matchs, il n’y a un moins grand écart qu’entre 70 et 114. Comme le fait remarquer Clark dans sa déclaration, il reste encore de nombreux aspects financiers à régler, mais les deux clans se rapprochent.

Publicité

Touchons du bois pour la suite.