Repêchage 2009 : le braquage du siècle

Mike Trout est le meilleur joueur de la planète et peut-être l’un des meilleurs joueurs que la MLB aura connu au moment où il raccrochera les crampons. Pourtant, il est amusant de se rappeler qu’il n’avait même pas été considéré comme le meilleur élève de sa classe lors du repêchage de 2009.

Le bon flair des éclaireurs du printemps

Si de nos jours tout le monde s’arracherait Mike Trout au repêchage, cela n’a pas été le cas il y a 11 ans puisqu’il n’a été que le 25e nom à sortir de la liste du premier tour. Ce sont les Angels de Los Angeles qui ont été les heureux gagnants en réalisant ce qui peut être le braquage du siècle.

Publicité
passionmlb.com-2020-06-09_16-30-53_632591
Bud Selig et Mike Trout en 2009. Photo : Getty Images

25e… comment est-ce possible? 25e… ce qui veut dire que 21 équipes auraient pu repêcher Mike Trout, mais aucune n’a eu la truffe assez affinée pour flairer le bon coup (certaines équipes, dont les Diamondbacks et les Nationals, avaient deux choix lors de ce premier tour).

Les Angels eux ont réalisé le braquage du siècle, même s’ils auraient pu le prendre en 24e position juste avant de choisir Randal Grichuk (les Angels aux aussi avaient le droit de choisir deux fois dans cette première ronde). Sur ce coup, les dépisteurs de la franchise ne se sont pas troués.

On pourrait se poser la question de savoir pourquoi dans cette industrie si « parfaite » qu’est la MLB, ses équipes et ses éclaireurs du printemps, personne n’a réussi a se rendre compte que ce lycéen de 17 ans du nom de Mike Trout, était et serait le Mike Trout que l’on connait tous.

Quelques tops, mais beaucoup de flops

En voyant la liste de noms qui ont été cités avant Mike Trout, on voit clairement que certains recruteurs n’avaient pas vraiment le compas dans l’œil. Pour d’autres on peut dire qu’ils ont juste « limité la casse ».

Les Nationals ont choisi Stephen Strasburg (1er choix) et Drew Storen (10e). Pas pire du tout. Les Mariners Dustin Ackley (2e), les Giants Zack Wheeler (6e), les DBacks Bobby Borchering (16e) et A.J. Pollock (17e). Borchering n’a toujours pas joué le moindre match dans la MLB, et n’en jouera probablement jamais.

Publicité

Les Braves avaient mis la main sur Mike Minor (7e choix) et les Royals sur Aaron Crow (12e).

Les autres joueurs sélectionnés n’ont pour la plupart jamais foulé une pelouse de la MLB, il y en a même qui ne me disent rien du tout, c’est pour dire.

passionmlb.com-2020-06-09_16-35-46_033759
Le tableau du premier tour du repêchage de 2009. Photo : Google

Ainsi, les Donovan Tate, Matt Hobgood, Tyler Matzek, Jio Mier, Jared Mitchell et autres Grant Green resteront à jamais dans l’anonymat.

Que voulez-vous, l’erreur est humaine. Dites-vous que cette même année 2009, le nom de Nolan Arenado n’est sorti qu’en 59e position.

On ne peut revenir en arrière, mais bien des équipes doivent encore s’en mordre les doigts. Pour les Angels, avoir Mike Trout au quotidien est une bénédiction. Ne leur manque plus qu’un titre de champions, ne serait-ce que pour auréoler le meilleur joueur de la planète d’une couronne qu’il mériterait amplement.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football