Marcus Stroman garde un douloureux souvenir d’une rencontre avec la police

Si vous suivez Marcus Stroman un tant soit peu sur les réseaux sociaux, vous constaterez aisément que le lanceur, qui n’a pas la langue dans sa poche, participe activement au débat faisant rage partout dans le monde en lien avec le mouvement #BlackLivesMatter.

Le lanceur des Mets a ainsi révélé hier sur Twitter avoir vécu une rencontre avec les policiers en 2017 qui, de ses propres mots, le hante encore.

Publicité

C’est suite à une histoire racontée par Jay Pharoah, ancienne vedette de l’émission Saturday Night Live, que Stroman en a profité pour retweeter la nouvelle et annoncer qu’il a vécu une expérience similaire.

Dans son histoire, Pharoah raconte qu’il a récemment été arrêté et menotté par la police qu’alors qu’il joggait dans les rues de Los Angeles. Il relate qu’un policier lui a même mis le genou sur son cou, tout cela parce qu’il concordait la description d’un homme recherché par la police. Il est allé jusqu’à dire qu’il aurait pu connaître le même sort que George Floyd ou Ahmaud Arbery.

Publicité

C’est donc à partir de ce témoignage que Stroman a raconté avoir vécu une expérience qui s’apparente à celle de Pharoah, en 2017, la nuit avant de partir jouer pour l’équipe américaine à la Classique mondiale de baseball.

Sans trop entrer dans les détails, l’ancien artilleur des Jays raconte que cet événement l’a tellement marqué que ce dernier a refusé d’accepter la situation, et tentait constamment de l’effacer de sa mémoire, ce souvenir lui amenant trop de haine en y repensant. Il a même attendu deux ans avant d’en parler à sa mère.

Cette situation a permis à Stroman d’apprécier la vie encore plus maintenant, alors qu’il dit que cette journée aurait pu être sa dernière. Et cela nous permet de réaliser une fois de plus à quel point les inégalités raciales sont encore bien présentes sur notre planète.

Default image
Maxime Brisebois
Le frère de l'autre.
Alleyop360Attitude Football