Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les propriétaires parlent maintenant d’une saison de 48 parties

On le sait, les pourparlers d’une saison (très) écourtée sont intenses. Si tout le monde espérait encore pouvoir jouer 162 matchs dans les dernières semaines, il est clair que ce plan tombera à l’eau très rapidement. Après tout, il sera impossible de convaincre les proprios de perdre 640 000$ par match pendant 162 matchs et d’hypothéquer la saison 2021 tel qu’on la connaît.

C’est ce qui fait en sorte que les joueurs ont proposé une saison de 114 matchs (ce qui a été refusé) et que les proprios ont proposé une saison de 50 matchs (ce qui a aussi été refusé) au cours des dernières semaines.

Publicité

Présentement, tout le monde est dans une impasse et la saison est en péril. Jouer 50 matchs, c’est devenu la solution de secours.

La MLB, consciente du fait que les joueurs n’ont pas envie de jouer 50 matchs, est donc sur le point de ré-attaquer. Ce qui se discute dans les coulisses, c’est une saison de… 48 matchs.

C’est bien mieux, se disent sans doute les joueurs… ou pas.

Publicité

Il va sans dire, encore une fois, que le salaire au prorata serait de mise pour les joueurs, qui gagneraient donc une proportion équivalente à 48/162 de leur salaire. On parle de 29.6 % de leur salaire.

De son côté, l’Association des joueurs a toujours en tête une saison de 82 matchs afin que les gars reçoivent environ 50 % de leur salaire.

En plus, en ayant plus de matchs, il y aurait plus de chances de voir des matchs avec des partisans. Cela engrangerait plus de revenus… mais il y aurait plus de chances de frapper une deuxième vague aussi, et c’est ce qui fait peur aux proprios.

Publicité

Ultimement, les joueurs veulent être payés à leur juste valeur et ne pas se faire niaiser par les proprios. Est-ce avec un plan de 48 matchs que ça se fera? Hum…