Les meilleurs voltigeurs de centre de l’histoire des Rays

La position de voltigeur de centre chez les Rays en a toujours été une où les jeux sont spectaculaires. Année après année, les Rays ont su trouver des voltigeurs de centre très rapide et avec de grandes qualités athlétiques. Du début de leur existence jusqu’à aujourd’hui, les Rays ont toujours eu d’excellents voltigeurs défensifs. Voici mon top-5.

À lire aussi : les meilleurs voltigeurs de gauche.

Publicité

Mon premier choix est bien connu des amateurs de baseball au Québec, Melvin (B.J.) Upton Jr. Il a terminé sa carrière avec les Blue Jays de Toronto. Upton Jr. a été un excellent jouer pour les Rays. Il a débuté sa carrière de huit saisons avec les Rays en 2004 pour la terminer avec eux en 2012 avec une de ses meilleures saisons à Tampa. Upton Jr. était tout un défenseur au champ centre. Il n’a commis que 24 erreurs durant son séjour avec les Rays.

Muni d’un excellent bras et très rapide, Upton Jr. a mené pour les assistances dans la Ligue américaine en 2008 (16) et en 2012 (10). Upton était une figure dominante de l’équipe lors des séries de 2008, de 2010 et de 2011. Il a d’ailleurs d’excellentes statistiques à sa fiche en séries. Il a frappé pour .297, 27 coups sûrs, six doubles, sept circuits et 18 PP. Upton Jr. était une menace constante en attaque comme le démontre ses statistiques. Il a frappé pour une moyenne de .255, 910 coups sûrs, 202 doubles, 20 triples, 118 circuits, 447 PP et 232 buts volés.

YouTube.com
Melvin Upton Jr. frappe le premier circuit de sa carrière face aux Angels au Tropicana Field

Mon deuxième choix a été le premier voltigeur de centre de leur histoire, Randy Winn. Winn a évolué pour les Devil Rays de 1998 à 2002, soit cinq saisons. Winn était lui aussi un excellent voltigeur défensif, ne commettant que huit erreurs en 931 chances. Winn aussi était muni d’un bon bras et très rapide, ce qui lui permettait de faire d’excellents jeux en défense.

Il a cumulé une fiche de .279, 513 coups sûrs, 94 doubles, 28 triples, 24 circuits, 182 PP et 80 buts volés. Il a connu sa meilleure saison en 2002 avec une moyenne de .298, 181 coups sûrs, 39 doubles, neuf triples, 14 circuits, 75 PP et 27 buts volés. D’ailleurs, cette saison 2002 lui a permis de participer aux Match des étoiles.

YouTube.com
Winn frappe un grand chelem sur un circuit à l’intérieur du terrain face aux Yankees à Tampa

Mon troisième est bien connu des amateurs de baseball, le spectaculaire Kevin Kiermaier. Kiermaier est un des voltigeurs les plus électrisants du baseball. Nous l’avons vu évoluer beaucoup face aux Blue Jays. On se demandait toujours qui était le meilleur entre lui et Kevin Pillar, des Jays. Kiermaier est l’un des joueurs les plus spectaculaires que j’ai vu jouer. Il est un bon frappeur, lui qui frappe pour .249, 589 coups sûrs, 108 doubles 41 triples, 68 circuits, 235 PP et 89 buts volés, et ce, en sept saisons.

Publicité

Il avait été blessé fréquemment lors des campagnes de 2017 et 2018, ne participant qu’à 186 matchs. Par contre, il est surtout reconnu pour ses prouesses en défensive, lui qui a mené la Ligue américaine pour les assistances avec 15 en 2015. Il a de plus remporté trois Gants dorés en 2015, 2016 et 2019. Kiermaier est toujours aussi dominant jusqu’à présent dans sa carrière. Il a débuté sa carrière avec les Rays en 2013, ne participant qu’à un seul match.

YouTube.com
Kiermaier vole un circuit à Big Papi au plus profond du champ centre au mythique Fenway Park

Mon quatrième choix n’a joué que deux saisons à Tampa Bay, soit en 2017 et 2018, puis s’est joint aux Mariners de Seattle. Mallex Smith est dans le même moule que ses prédécesseurs. Un voltigeur extrêmement rapide. Smith n’a commis que sept erreurs en défensive en 250 chances, lui qui a aussi évolué aux autres postes de voltigeur. Il a prouvé sa grande rapidité en menant la colonne des triples de la Ligue américaine en 2018 avec 10. Il a frappé pour .287, 211 coups sûrs, 35 doubles, 14 triples, quatre circuits, 52 PP et 56 buts volés.

YouTube.com
Smith fait un catch sensationnel face aux Orioles à Camden Yards

Mon cinquième choix n’a joué lui aussi que deux saisons à Tampa Bay. Il y a joué en 2000 et 2001. Gerald Williams était surtout connu pour son bouillant caractère. Il a passé la majorité de sa carrière dans l’uniforme des Yankees de New York. En 208 matchs avec les Devil Rays, il n’a commis que huit erreurs. Pas aussi rapide que les précédents, il était quand même un bon voltigeur. Il a frappé pour une moyenne de .256, 221 coups sûrs, 47 doubles, 25 circuits et 106 PP.

MARTINEZ WILLIAMS
Photo : Boston Herald
Williams se dirigeant au monticule après avoir été atteint à la main par un lancer de Pedro Martinez

Mention honorable

La seule mention honorable va à un joueur qui a évolué avec les Devil Rays de 1998 à 2000, jouant plutôt un rôle à temps partiel. Un joueur rapide également, il n’a commis que trois erreurs en 305 chances comme voltigeur de centre. Quinton McCracken a frappé pour une moyenne de .277, 220 coups sûrs, 44 doubles, huit triples, huit circuits et 79 PP en 210 matchs.

Comme vous pouvez le constater, les Rays ont toujours eu de spectaculaires voltigeurs de centre avec beaucoup de rapidité.

Default image
Paul Leblanc
Alleyop360Attitude Football