Les meilleurs receveurs de l’histoire des Rays

Je m’attaque maintenant aux Rays de Tampa Bay. Dans la prochaine série d’articles, j’essaierai de mieux vous faire connaître les meilleurs joueurs de l’organisation des Rays, anciennement les Devil Rays. Les Rays sont comparables à ce que l’on a connu à Montréal, soit une organisation qui manque de ressources financières et qui travaille fort sur le développement des joueurs.

Faisant pendant plusieurs années office de parents pauvres de l’Est de la Ligue américaine, les Rays sont devenus avec les années de redoutables adversaires sans vraiment avoir de grandes vedettes. On se fie beaucoup au développement des jeunes joueurs de l’organisation.

Publicité

Ils n’ont jamais su réussir à développer des receveurs de qualité. Ils en ont toujours eu qui étaient bons pour gérer le personnel de lanceurs. On n’a jamais produit de grandes vedettes à cette position.

À lire aussi : les meilleurs gérants des Jays.

Pour moi, le meilleur receveur que les Rays ont eu a été le premier receveur de toute leur histoire en 1998. Il faisait partie du repêchage d’expansion, John Flaherty. Flaherty avait joué auparavant pour les Red Sox, les Tigers et les Padres. Il a évolué à Tampa de 1998 à 2002 au moment où l’équipe se nommait les Devil Rays. Un vétéran de six saisons dans les Majeures, Flaherty était un receveur avec un talent respectable. Il a réussi son plus haut fait d’armes en 1999, soit de retirer 52 coureurs en tentative de vol, dominant ainsi la Ligue américaine dans ce département. Il a commis 26 erreurs au total dans sa carrière à Tampa. En attaque, il n’a jamais été une grande menace avec une fiche de .252, 422 coups sûrs, 82 doubles, 35 circuits et 196 PP.

Mon deuxième choix est bien connu du public québécois. Il a évolué pour les Dodgers et les Blue Jays. Dioner Navarro a joué pour les Rays de 2006 à 2010. Navarro a connu de bons moments à Tampa. Il a toujours été un receveur défensif respectable. En défense, il a commis 35 erreurs avec les Rays. Il a connu ses meilleurs moments en 2008 avec l’équipe, qui s’est rendue en Série mondiale. Il avait frappé pour .295 et joué dans 120 parties et choisi sur l’équipe d’étoiles de la Ligue américaine. Il avait connu d’excellents moments en séries, frappant pour .353 lors de la Série mondiale. Il a cumulé une fiche en carrière avec les Rays de .243, 367 coups sûrs, 73 doubles, 29 circuits et 157 PP.

YouTube.com
Excellent relais pour retirer le coureur

Mon troisième choix est Toby Hall. Hall a été le meilleur receveur que les Rays ont produit. Il a fait ses débuts en 2000 et a évolué avec l’équipe jusqu’en 2006. Il a donc joué pendant sept saisons. Hall était un receveur défensif respectable. Bon pour diriger les lanceurs et pour retirer les coureurs en tentative de vol, il a terminé dans le top-5 de la ligue durant trois saisons avec les Rays. Du côté de l’attaque, il a amassé une moyenne de .262, 538 coups sûrs, 112 doubles, 44 circuits et 251 PP.

Publicité
YouTube.com
Hall frappe un circuit face aux Rangers du Texas à Arlington

Mon quatrième choix n’a pas connu les meilleures années de sa carrière à Tampa, mais y a fait bonne impression. Wilson Ramos n’a joué que 142 matchs en deux saisons avec les Rays. Il venait de connaître de bonnes saisons avec les Nationals. Ramos a connu ses meilleurs moments en 2018 avec les Rays avant d’être échangé aux Phillies. Il avait été choisi sur l’équipe d’étoiles de la Ligue américaine. En 78 matchs, il avait frappé pour .297, frappé 14 circuits et 53 PP. Il a cumulé une fiche de .281, 141 coups sûrs, 20 doubles, 25 circuits et 88 PP.

YouTube.com
Ramos nous montre son savoir-faire de 2018

Mon cinquième choix est Mike Difelice. Difelice a joué avec les Rays de 1998 à 2001 et est revenu y terminer sa carrière en 2008. Donc, cinq saisons avec les Rays. Il partageait le travail avec John Flaherty. Durant son séjour, il a commis 23 erreurs. Bon receveur pour harponner les coureurs en tentative de vol, il en a retiré en tout 84. Il a cumulé une fiche de .248, 198 coups sûrs, 42 doubles, 17 circuits et 82 PP.

YouTube.com
Difelice retire deux coureurs des Yankees au marbre

Mentions honorables

J’ai deux mentions honorables.

José Molina, le grand frère de Yadier, a joué pour les Rays de 2012 à 2014, où il va y terminer sa carrière de 15 saisons dans les Majeures. Il était excellent pour diriger les lanceurs. Il a participé aux séries éliminatoires en 2013. Il excellait défensivement, terminant avec le meilleur pourcentage défensif de .994. Il n’a commis que 10 erreurs en 2105 chances. Malgré le fait qu’il était à la fin de sa carrière, il était excellent en défense. Il était là pour son excellence en défensive plus que son coup de bâton. Il a cumulé une fiche de .213, 162 coups sûrs, 25 doubles, 10 circuits et 60 PP.

Mon autre mention est José Lobaton. Lobaton a joué de 2011 à 2013 avec les Rays. Il a cumulé une fiche de 230, 110 coups sûrs, 26 doubles, neuf circuits et produit 52 points.

YouTube.com
Lobaton frappe un circuit pour donner la victoire aux Rays
Default image
Paul Leblanc
Alleyop360Attitude Football