Les bâtons de Sammy Sosa et de Mark McGwire résonnent encore 22 ans plus tard

Lors de la saison 1998, Sammy Sosa et Mark McGwire ont charcuté la confiance de bien des lanceurs des Majeures. Un total de 17 artilleurs ont accordé des longues balles aux deux cogneurs au cours de cette campagne mémorable.

À l’aube de la présentation du documentaire Long Gone Summer présenté ce soir au réseau ESPN, certains d’entre eux ont choisi de confier leurs souvenirs à propos des feux d’artifice qui ont sévi cette année-là. Cette présentation aura lieu dans le cadre de la série 30 for 30.

Publicité

Rick Reed, Jim Parque, Jason Bere, Andy Benes et Willie Blair ont tous conservé des images très précises de leurs confrontations avec les deux hommes et qui ont toutes la même résultante, un coup de canon.

Je n’appréciais pas à l’époque ce que ces gars pouvaient faire. Ces gars-là avaient tout. Ils ne l’ont peut-être pas défini dans la terminologie [moderne], mais ils savaient à l’époque exactement ce qu’ils essayaient d’accomplir, a mentionné Parque, un lanceur recrue chez les White Sox en 1998.

Parque a alloué ses deux premiers coups de circuit en carrière à Sosa, le 5 juin et à McGwire, 10 jours plus tard.

Ils inspiraient la peur

Sosa et McGwire étaient tellement dominants cette année-là qu’ils inspiraient la peur chez la plupart des lanceurs adverses.

Publicité

Rick Reed des Mets mentionne ceci à propos de McGwire. Chaque fois qu’il arrivait, ma pensée était : s’il te plait, mon Dieu, ne le laisse pas frapper la balle au milieu. Laissez-le frapper où bon lui semble, mais pas à travers le monticule.

Sans le vouloir, ces lanceurs ont été des acteurs au sein de cette magistrale pièce de théâtre qui s’écrivait à chacune des présences au bâton des deux hommes.

Rappelons que les Expos ont été au cœur de cette course folle alors que Carl Pavano a accordé la 70e longue balle à Mark McGwire, une claque de 370 pieds.

Quant à lui, Sosa a terminé cette saison 1998 avec un total de 66 coups de circuit. Rappelons que le documentaire sur leur année 1998 sera diffusé ce soir.

Default image
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Alleyop360Attitude Football