Le Big Three d’Oakland : un vrai régal pour les yeux

Aujourd’hui, plutôt que de vous ennuyer à essayer de savoir si, quand et dans quelles conditions la saison de baseball va se dérouler, je préfère mettre en avant mon petit côté nostalgique et rétro en vous parlant et en vous remémorant un trio de joueurs qui a fait les beaux jours des Athletics d’Oakland.

Ce trio, on l’appelait le Big Three et les trois membres de ce brelan d’as chez les A’s se nommaient Barry Zito, Tim Hudson et Mark Mulder.

Brelan d’as chez les A’s

Il n’y a pas besoin de trop remonter dans le temps pour avoir des souvenirs de ces trois lanceurs-là. Si on peut se souvenir de Zito avec les Giants, Hudson avec les Braves ou encore Mulder avec les Cardinals, il faut savoir que les trois lanceurs partants ont tous été repêchés par les Athletics et ont passé leurs débuts de carrières ensemble avant de se séparer.

Publicité

Lors de période 2000-2004, ce formidable trio de lanceurs a remporté pas moins de 275 victoires à lui tout seul, affichant une moyenne de points mérités collective de 3.57. Solide!

Grâce à ce trio infernal, les A’s ont pu étirer leur saison de baseball jusqu’en octobre à quatre reprises sur les cinq années où ils ont joué ensemble.

Durant cette période, chaque lanceur a remporté deux sélections pour le Match des étoiles. Barry Zito a empoché le trophée Cy Young en 2002 (23-5, 2.75 de MPM), Mark Mulder a terminé sur la deuxième marche en 2001 (21-8, 3.45 de MPM et quatre blanchissages), idem pour Tim Hudson l’année précédente (20-6 en 2000).

Plus que des coéquipiers, les trois lanceurs étaient de véritables amis et c’est cette compétitivité amicale qui leur a également permis d’être aussi dominants. Mark Mulder l’avait d’ailleurs évoqué lors d’une interview en 2004 pour le quotidien USA Today.

« J’ai toujours dit que je ne serais pas aussi performant ici si je ne lançais pas aux côtés de ces gars-là. On se pousse mutuellement. La compétitivité est amicale » – Mark Mulder

Le trio par excellence du début des années 2000

Tous trois d’un style différent, Zito, Mulder et Hudson ont été l’un des plus beaux trios de la décennie 2000-2010, tous comme l’ont été Greg Maddux, Tom Glavine et John Smoltz avec les Braves dans les années 90.

Pour Mark Mulder, son succès passait par un grand contrôle de ses lancers. Quand il était réglé aussi précisément qu’un horloger suisse, il était intouchable. Mark Fuson, responsable des recruteurs des A’s à cette époque, disait que Mulder pouvait « viser une fourmi en plein dans le cul » s’il le voulait (pardonnez moi le langage!).

Publicité
passionmlb.com-2020-06-12_18-33-55_168048
Mark Mulder a lancé pour les A’s de 2000 à 2004 inclus. Photo / Getty Images

L’arme principale de Barry Zito était une balle courbe dévastatrice, comme peut l’être celle de Clayton Kershaw de nos jours.

Tim Hudson, le seul droitier de la gang, avait beaucoup de « vie » dans ses lancers et sa turbo sinker a aussi fait de nombreuses victimes.

Hudson pitches
Tim Hudson a porté les couleurs des A’s de 1999 à 2004 inclus (Photo : Jeff Gross/Getty Images)

Quelle que soit la méthode, ils étaient efficaces. Dites-vous que durant cette période, à deux reprises seulement, le Big Three a perdu une séquence de trois matchs consécutifs (27-29 avril 2001 et 17-19 juillet 2003) quand ils étaient sur la butte.

À 23 reprises, ce trio a pris part à une série de trois matchs face au même adversaire. Leur fiche de 17-6 inclut également six balayages.

Malheureusement et malgré toutes ces belles stats, Barry Zito, Mark Mulder et Tim Hudson n’ont pas réussi à remporter de Série mondiale lors de leur épopée commune.

Cela n’enlève en rien la beauté du spectacle qu’ils ont pu offrir aux passionnés de baseball à cette époque et aux amoureux des Athletics d’Oakland.

Ce Big Three est gravé dans l’histoire du baseball à jamais.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football