Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La ligue répond à la déclaration des joueurs

Tard hier soir, les ligues majeures de baseball ont émis une déclaration en réponse à celle des joueurs selon laquelle ils joueront à l’endroit et au moment où la ligue le souhaite. Le ton de ce communiqué est pour le moins particulier.

Dans cette déclaration, les propriétaires des équipes du baseball majeur se disent déçus que l’Association des joueurs (MLBPA) abandonne les négociations. La ligue maintient son point que l’entente de mars (salaire versé au prorata du nombre de matchs joués) ne peut plus tenir puisque la saison sera vraisemblablement jouée sans partisan dans les estrades et que la MLBPA savait que ça ne pourrait pas tenir.

Publicité

La ligue et les propriétaires évalueront leurs options dans les prochains jours avant de donner une réponse plus complète. Rappelons que l’Association a demandé une réponse d’ici lundi.

Parlons-en de « bonne foi »

Je vous parlais il n’y a pas si longtemps que les propriétaires devaient être transparents et négocier de bonne foi si on voulait que le baseball reprenne. Eh bien, il n’y a qu’eux ici qui croient qu’ils sont de bonne foi.

Être de bonne foi, c’est de respecter l’autre partie. Ici, la ligue préfère crier des noms. Premièrement, ils imposent ce que les joueurs savaient de l’entente de mars et qu’ils ne la respectent pas. Pourtant, les joueurs ont participé aux négociations et ont fait deux contre-offres. Maintenant, ils disent qu’ils accepteront une prochaine offre, peu importe ce qu’elle contient. Ce n’est pas de la belle négociation, ça? Accepter l’offre qu’on nous fait?

Publicité

Les proprios accusent aussi les joueurs de croire que tous les revenus leur sont dus (« entitled ») et de ne pas respecter les employés non-joueurs. Jamais les joueurs n’ont demandé TOUS les revenus. Ils ont demandé leur dû au prorata du nombre de matchs joués. Ils assument de grands risques en retournant au jeu cette saison, même sans partisan dans les estrades, alors qu’une deuxième vague de coronavirus se fait sentir dans le sud des États-Unis. La différence entre ce qu’ils gagneraient avec et sans partisan reconnaitrait ce risque.

De plus, les propriétaires se dépeignent comme des héros en disant qu’ils soutiennent des milliers familles. Il faudrait parler de ça au « héros » propriétaires des A’s, qui a mis à pied la moitié de son personnel et refusé de payer les joueurs des mineures jusqu’à ce qu’on lui tordre le bras pour le faire…

Les propriétaires des équipes des ligues majeures de baseball ont toujours été de mauvaise foi, et ce depuis le début des temps. Ils se sont toujours opposés à la moindre chose qui pourrait leur coûter quelques dollars de plus. Ils ont traité les joueurs comme du bétail pendant 100 ans avec la clause de réserve pendant qu’ils devenaient milliardaires. Ils ne sont pas des héros. Ce sont des hommes et des femmes (peu d’entre elles malheureusement) d’affaires vraiment intenses, mais ce ne sont pas des héros!

Publicité

Bref, la suite des discussions lundi, si les propriétaires sont de bonne foi et répondent au refus des propriétaires.