Devon Travis aurait aimé être un Jays pour la vie

Si l’incroyable épopée de 2015 des Blue Jays a marqué l’imaginaire des partisans, il en est de même pour ceux qui en ont fait partie intégrante. Plusieurs joueurs de cette édition ont tissé des liens serrés avec Toronto et l’ensemble du Canada. Un de ceux qui a vraiment le geai bleu tatoué sur le cœur, est Devon Travis.

Une mauvaise réputation non fondée

En entrevue sur Sportsnet, il est revenu sur son parcours dans la capitale ontarienne. Lorsque Travis était membre de l’organisation des Tigers de Detroit, la dernière place où il aurait eu envie d’être échangé c’était Toronto. En réalité, ce n’était causé que par la peur de l’inconnu et à l’idée d’aller gagner sa vie dans un autre pays.

Publicité

Peu de temps après son acquisition en novembre 2014, il est devenu l’un des favoris de la foule torontoise. C’était le début d’une histoire d’amour, autant pour Travis que pour les partisans.

Fin abrupte

Au final, le parcours du petit joueur de deuxième but aura été un succès. En cinq saisons, il a cumulé 153 points produits et maintenu une moyenne au bâton de .274. Malheureusement, sa saison 2019 a été gâchée par les blessures.

Après avoir refusé une assignation au niveau AAA, il est devenu agent libre, ce qui signifiait la fin de son parcours avec les Blue Jays. Malgré la frustration, il ne conserve pas d’amertume à l’égard de l’organisation qui lui a tout donné.

Publicité

Une possible réunion?

Comme il est toujours sans contrat, on lui a demandé s’il voudrait revenir à Toronto. Pour le moment, il se concentre plus à retrouver la forme afin d’être prêt à rejouer, mais c’est officiel qu’il ne cracherait pas sur un retour.

Il aurait voulu être un Jays pour la vie. Si tel est le cas, ce serait probablement dans un rôle de soutien, car maintenant, le deuxième but appartient à Cavan Biggio et il risque d’y être pour longtemps.

passionmlb.com-2020-05-18_14-56-51_236082
  • De nouveau dans une impasse.

Default image
Jean-François Rivard
Alleyop360Attitude Football