Avec 16 équipes en séries, des clubs qui ne jouent pas pour .500 seront de la danse

Faire les séries au baseball a toujours été prestigieux.

Pendant longtemps, seuls les clubs qui gagnaient leur division pouvaient accéder aux matchs d’octobre. Puis, un brin trop tard pour sauver les Expos, les meilleurs deuxièmes ont été invités à se joindre à la fête.

Publicité

Pendant plusieurs années, seulement quatre clubs par ligue faisaient les séries. Puis, récemment, c’est monté à cinq… avec l’assurance qu’un club n’allait être là que l’instant d’un match.

Avec le plan de relance qui est présentement discuté, les séries à 16 équipes (donc huit par ligue) sont discutées non seulement pour 2020 (ce que tout le monde comprend), mais aussi pour 2021.

Et c’est à ce moment-là qu’on se dit que, oui, la ligue semble bel et bien placer ses pions (comme pour le DH à temps plein dans la Nationale) en vue d’un changement permanent.

Mais revenons aux séries.

En amenant les séries à 16 clubs, cela fera en sorte que plus d’équipes seront dans la course jusqu’à la fin (ce qui peut limiter le tanking) et cela apportera de gros sous dans les coffres d’une ligue qui, suite à une pandémie et un conflit de travail, en a plus besoin que jamais.

Mais est-ce que cela affecte le prestige de faire les séries? Oui.

Publicité

Prenons l’exemple de la LNH. Avec 16 équipes en séries, on dit souvent que ça prend environ 96 points pour espérer faire les séries. Sur un total de 82 matchs, ça donne plus d’un point par match.

Le Canadien, qui s’est qualifié par la peau des fesses à la ronde de qualification du tournoi à 24 équipes, l’a fait avec un point par match… en tant que 24e et dernière équipe qualifiée.

Si on prend l’exemple de la LNH, on se dit que les 16 clubs de la MLB qui feront les séries seront aussi des clubs le mériteront? Après tout, si 90 victoires n’ont pas été en mesure de permettre aux Rays de 2018 de faire les séries, la barre sera élevée, non?

Pas forcément.

Si on regarde les clubs qui auraient fait les séries au cours des dernières années si la MLB avait 16 équipes lors du tournoi automnal, plusieurs équipes qui n’ont pas joué pour .500 auraient eu leur billet.

Chaque année depuis 2015, au moins un club qui n’aurait pas obtenu 81 victoires aurait joué en octobre. Le cas des Rangers de 2019 est probant quand on regarde l’équipe qui jouait au Texas l’année dernière…

J’ai bien hâte de voir si plus d’équipes auraient tout donné vers la fin, ce qui aurait pu changer la donne un brin. Mais quand même, à la lumière de ces chiffres-là, on peut se demander si tous les clubs de séries – saison écourtée ou non – mériteront leur place au soleil.

Default image
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Alleyop360Attitude Football