Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Au grand bonheur des partisans de baseball, la COVID-19 s’essouffle à New York

Il ne devrait y avoir que des bonnes nouvelles, n’est-ce pas? Ces derniers temps ont été pauvres en bonnes nouvelles, alors sachons les apprécier. En voici une : il n’y a eu aucun mort lié au coronavirus mercredi à New York.

Une première depuis le 11 mars

Après des jours et des jours présentant des bilans catastrophiques, la journée d’hier est donc une véritable bouffée d’air frais et un vrai motif d’espoir. Le pic ayant eu lieu le 7 avril (590 décès dans la Grosse Pomme), on peut apprécier ce bilan deux mois plus tard.

Publicité

Ainsi, les États-Unis en général sont sur la bonne voie. Ils suivent donc tout simplement la même trajectoire que l’Extrême-Orient, puis l’Europe juste après. L’épidémie a eu une accélération, un pic, une décélération et elle aura une fin qui arrivera très bientôt.

Il va être possible d’envisager à nouveau le baseball

Pour des raisons qui nous dépassent, l’épidémie touche à sa fin. Le climat? Les effets du confinement? Peut-être un peu des deux. Le cycle de vie naturel et non explicable d’une épidémie qui présente finalement une courbe banale? Sûrement.

Ainsi, de même qu’en Europe on a rouvert les bars et les restaurants et qu’on reprend le sport professionnel (très bientôt le sport amateur), l’Amérique va reprendre vie. Et le baseball aussi, comme le souhaite le gouverneur de New York depuis plusieurs semaines déjà.

Publicité

Tous les éléments sont réunis pour pouvoir reprendre rapidement. Du baseball en juillet, c’est tout à fait possible et même à New York visiblement, même s’il ne faut pas rêver, ce sera sans public au début.

Notons toutefois que ça pourrait changer rapidement.

Mais le plus difficile sera de trouver une entente entre les joueurs et les propriétaires.

Publicité

Si le jeu tardait à reprendre à cause de ces négociations, nous pourrions y voir un sacré clin d’œil du destin : la pandémie aura cédé avant l’entêtement des parties.