Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une brasserie new-yorkaise se lâche complètement sur les Astros

L’imagination n’a pas de limites. Surtout quand il s’agit de bière, et aussi quand il s’agit des Astros.

Une bière pas comme les autres

Un brasseur du New Jersey s’est complètement lâché en créant une bière aux couleurs des Astros. Situé juste en face de l’île de Manhattan, il est clairement fâché contre les Astros et cela se voit dans les moindres détails de la bière qu’il a créée exprès pour exprimer son dégoût pour la franchise de Houston.

Publicité

En tout premier lieu, il a tenu à apposer sur chaque canette l’expression désormais célèbre et peu flatteuse : Trash can bangers, ce qui signifie : « ceux qui frappent les poubelles ». Pour rappel, ceci est une référence à l’une des techniques de triche des Astros.

Les couleurs, du jaune à l’orange, sont celles de la franchise de Houston, ou plutôt celles utilisées dans les années 70 et 80. Mais les connaisseurs feront tout de suite le lien.

La compagnie a donc créée cette bière IPA alcoolisée à 5,4% en utilisant très exactement 2,017 grammes de houblon par baril de bière. De manière à bien rappeler que le titre de 2017 leur est resté en travers de la gorge.

Publicité

La colère est toujours présente

Ce produit tout à fait original et sûrement excellent (personnellement j’adore boire une IPA, je trouve cela très rafraîchissant et intéressant au niveau gustatif) rencontre un vif succès dans la région new-yorkaise, certainement auprès des partisans des Yankees, particulièrement lésés par la tricherie des Astros.

La demande vient aussi beaucoup de Los Angeles, comme quoi les fans des Dodgers n’ont pas oublié non plus.

Publicité

La crise de la COVID-19 et l’absence de compétition n’ont en rien permis au public de tourner la page sur ce qui s’est passé au sein de la franchise texane. Il y a fort à parier que le retour du jeu coïncidera avec le retour des critiques et des huées dans les gradins. Si le fait de huer trop fort et trop longtemps devait donner soif, les spectateurs auront au moins de quoi se désaltérer.