Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Un surnom pour faire peur ou pour faire rire?

J’ai toujours dit que le baseball était un sport pour enfant pratiqué par des adultes. Qu’on soit spectateur au stade, assis sur le banc dans le dugout ou sur le terrain entre deux lancers, l’occasion est toujours bonne pour se rendre compte à quel point il est possible d’avoir du fun, comme des enfants.

Quelque soit le niveau auquel on évolue, on se retrouve un moment ou l’autre flanqué d’un surnom qui nous suit le temps d’un match, d’une saison, voire d’une carrière toute entière. Le surnom au baseball est aussi populaire que les graines de tournesol ou que le tabac à chiquer. Il est indispensable.

La MLB n’échappe pas à la règle et depuis plus d’un siècle, nombreux sont les joueurs qui ont hérité d’un surnom qui les suit encore aujourd’hui.

Publicité

Ainsi, si je vous parle de Big Hurt, Big Unit, The Big Cat, Crime Dog, Mad Dog, Man of Steal, The Wizard of Oz ou encore Stan The Man, vous voyez de qui je parle.

Mr. Freeze aimait ça froid, très froid

Chaque surnom à son histoire, il peut aussi bien être un moment de gloire qu’un fait amusant de la vie du joueur. Parfois, ça tient juste à une anecdote.

Dans les années 90 à Cleveland, le réputé Albert Belle avait hérité du surnom de Mr. Freeze car ce dernier aimait régler le thermostat du clubhouse au plus froid possible, à la limite du supportable selon certains. Un jour, un joueur de l’équipe s’est aventuré à monter la température à des valeurs normales, ce qui n’a pas plu à Albert Belle. Voyant cela, le colosse des Indians sans mot dire s’est levé, est allé réglé le thermostat au plus froid avant de le détruire à grands coups de batte de baseball, sans que personne ne bronche. Personne n’avait intérêt à dire quoi que ce sot anyway.

passionmlb.com-2020-05-20_14-48-33_407630
Albert Belle faisait peur à tout le monde sur le terrain et dans le clubhouse. Photo : Getty Images

Les partisans des Expos se souviendront de Dennis Boyd, plus connu sous le nom de Oil Can Boyd. Oil Can aimait boire de la bière, beaucoup de bière. Il était capable d’en ingurgiter des litres et d’où il vient de Meridian dans le Mississippi, on appelle la bière “oil”. Quel que soit la raison et la quantité de bière dans le corps, Boyd était toujours fiable et fringant sur un terrain de baseball, tel un vieux véhicule au moteur solide sous le capot.

Ken Griffey Jr. était le Kid ou Junior, le fils de son père et a débuté à 19 ans dans les Majeures. Cal Ripken Jr. était surnommé Iron Man, vous savez pourquoi. Mariano Rivera portait le surnom de Sandman pour avoir emmené au lit les équipes adverses pendant ses 19 saisons en relève et Hideki Matsui, celui de Godzilla.

Pourquoi Big Papi?

Des surnoms, on en trouve des milliers, tous aussi amusants les uns que les autres.

Le lanceur Marc Rzepczynski se faisait appeler Scrabble. 31 points minimum au jeu, plus ce qu’il est possible d’aller chercher en plaçant le mot sur des cases doubles ou triples.

Publicité

Shoeless Joe Jackson doit son surnom au fait qu’il ai ôté les chaussures qui lui faisaient mal en plein match, juste avant de passer au bâton.

On connait David Ortiz sous le nom de Big Papi. Mais saviez-vous que ce surnom est un juste retour des choses? En effet, Ortiz avait pour habitude d’appeler tout le monde “Papi” dans le vestiaire. Jerry Remy, commentateur pour NESN, a un jour demandé à Ortiz s’il pouvait l’appeler “Big Papi“, Ortiz a dit oui et c’est resté ainsi pour le reste de sa carrière.

Nolan Ryan (Ryan Express) et Roger Clemens (The Rocket) doivent leurs surnoms en grande partie grâce à la vitesse de leur balle rapide et Rickey Henderson (Man Of Steal), à sa vitesse.

Florilège de surnoms

La liste est longue, certains vous feront sourire et peut être que d’autres vous feront peur!

Chez les joueurs toujours en activité, voici ce qu’on trouve. Je ne les citerais pas tous car il y en a des tonnes, mais voici les principaux.

  • Aristides Aquino : The Punisher
  • Aroldis Chapman : The Cuban Missile
  • Andrew Benintendi : Benny Biceps ou Ben Nintendo
  • Joey Votto : Vottomatic
  • Mike Trout : The Millville Meteor
  • Pete Alonso : The Polar Bear
  • Gregory Polanco : El Coffee
  • James Paxton : Big Maple
  • Nelson Cruz : Boomstick
  • Juan Soto : Childish Bambino
  • Bryce Harper : Bam Bam
  • Anthony Rendon : Lowrider ou Tony Two Bags
  • Stephen Strasburg : Soul Crusher
  • Jason Heyward : J-Hey

Chez les retraités, on a encore plus de fun.

Publicité
  • Warren Spahn : The Invicible One
  • Andruw Jones : The Curaçao Kid
  • Brooks Robinson : The Human Vacuum Cleaner
  • Bronson Arroyo : BroYo ou Saturn Nuts
  • Shane Victorino : The Flyin’ Hawaiian
  • Carlos Zambrano : Big Z
  • Adam Dunn : Big Donkey
  • Eric Davis : 44 Magnum
  • Omar Vizquel : Hands Of Silk
  • Larry Walker : The Canadian Clubber
  • Ty Cobb : The Georgia Peach
  • Lance Berkman : Fat Elvis
  • John Lackey : Bender
  • Mike Piazza : Pizza Man
  • Rusty Staub : Le Grand Orange
  • Darryl Strawberry : The Straw Man ou Pulled Muscle Face
  • Jose Canseco : Parkway Jose ou The Chemist
  • Will Clark : Will The Thrill
  • Tim Lincecum : The Freak

Il y en a vraiment pour tous les goûts.

Et vous, quel est votre surnom sur les terrains?