Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Retour au jeu envisagé le 1er juillet : rien n’est coulé dans le béton

L’organisation des Indians de Cleveland aurait informé les membres de l’équipe de se préparer à un retour au jeu le 1er juillet. C’est ce que rapporte Ken Rosenthal via The Athletic.

À ce sujet, les autorités du baseball majeur n’ont absolument rien confirmé.

Publicité

Évidemment, pour en arriver à fixer une date de reprise des opérations, plusieurs éléments doivent être validés et pris en compte. Cela inclut le fait que les États (Floride, Arizona et Texas) qui doivent recevoir les équipes comportent moins de risques pour la santé des principaux concernés.

Le scénario idéal de reprise devra être flexible car la pandémie est imprévisible et évolue quotidiennement.

Selon les informations obtenues par Rosenthal, les Indians ne seraient pas les seuls à avancer cette possibilité, d’autres équipes se seraient aussi mouillées à ce sujet.

L’ancien joueur des Majeures, Trevor Plouffe, a aussi mentionné cette date sur son compte Twitter.

Publicité

Réunis sur la plateforme Zoom, 70 membres de l’organisation des Indians auraient discuté de la possibilité de tenir un camp d’entraînement 2.0 à compter du 10 juin souhaitant que les joueurs se préparent en conséquence.

Les doutes subsistent

Malgré cette possibilité, beaucoup de doutes demeurent chez les autorités des Majeures et la peur d’une résurgence de la pandémie laisse place à plusieurs spéculations.

Le commissaire Manfred a à nouveau mentionné que la santé du personnel de chacune des équipes reste la priorité de la MLB et souligne que les membres de son bureau sont en constantes discussions avec des spécialistes afin d’évaluer les risques.

Contrairement à la Corée du Sud, où les activités sont en cours, les effets de la pandémie aux États-Unis sont loin d’être sous contrôle, laissant ainsi planer un sérieux doute sur une reprise à la date mentionnée.

Publicité

Et si les activités devaient reprendre en 2020, nous devrons tous avoir des attentes réalistes devant cette situation remplie d’incertitudes.