Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Voici pourquoi les amortis sacrifices ont disparu du baseball

Pour une grande partie de l’histoire du baseball, l’amorti sacrifice était considéré comme une stratégie gagnante permettant à l’équipe offensive de compter plus de points lors d’un match. Cependant, depuis maintenant plusieurs années, l’amorti sacrifice a pratiquement disparu du baseball majeur. Pourquoi?

Diminution des amortis sacrifices

Le nombre d’amorti sacrifices par des joueurs de positions (non-lanceur) était stable depuis près de 20 ans avant qu’une diminution commence en 2013. Au total, c’est seulement 342 amortis en 2019 lorsqu’il y en avait eu 1023 en 2011. Évidemment il y a d’autres facteurs, mais il est tout de même intéressant de dire qu’en 2019, 23219 points ont été marqués contre 20536 en 2011. On parle d’une différence notable d’environ 3000 points, soit plus de 0.5 point par équipe par match.

Publicité
passionmlb.com-2020-05-17_14-58-09_322895
source : Fangraphs

Matrice d’espérance de points

Le système à la base de la révolution des « Analytics » dans le monde du baseball depuis l’ère de « Moneyball », la matrice d’espérance de points est utilisé pour analyser plusieurs situations du jeu comme l’amorti sacrifice et le vol de but.

En résumé, la matrice d’espérance de points fait une moyenne de tous les points comptés après une certaine situation pour donner la quantité de points que l’équipe au bâton peut s’attendre à compter. Voici cette matrice pour les évènements de 2010 à 2015 :

passionmlb.com-2020-05-17_14-25-44_922948
source : tantotiger.net

Donc, en regardant cette matrice, au début d’une manche une équipe doit s’attendre à compter en moyenne 0.481 points. Si le premier frappeur frappe un double, l’équipe va donc en moyenne marquer 1.1 points et ainsi de suite. Bref, en regardant la matrice, l’équipe au bâton peut savoir combien de points en moyenne elle devrait marquer à partir d’une certaine situation.

L’amorti diminue le nombre de points marqués

En utilisant la matrice d’espérance de points, on peut savoir en moyenne combien de points l’équipe devrait marquer avant et après un amorti sacrifice. Pour cet exercice, nous allons supposer que chaque amorti avance les coureurs d’un but et ajoute un retrait (donc pas d’amorti raté, ni d’erreur en défensive). Regardons alors trois situations où les amortis sont normalement utilisés.

Publicité
Aucun retrait coureur au 1er but : 0.859 point
AMORTI
Un retrait coureur au 2e  but : 0.664 point
Différence d'espérance de points : -0.195 point
Aucun retrait coureurs au 1er et 2e but : 1.437 point
AMORTI
Un retrait coureurs au 2e et 3e but : 1.376 point
Différence d'espérance de points : -0.061 point
Aucun retrait coureur au 2e but : 1.1 point
AMORTI
Un retrait coureur au 3e but : 0.95 point
Différence d'espérance de points : -0.15 point

Bref, en regardant l’espérance de points de chaque situation, on remarque qu’après l’amorti, peu importe la situation, la moyenne des points marqués dans la manche diminue. Donc l’équipe s’attend à compter moins de points après l’amorti qu’avant, ce qui rend cet amorti contre-productif¸, ce qui explique donc pourquoi il est pratiquement disparu.

Pourquoi y a-t-il encore des amortis? Dans certaines situations, un amorti augmente les chances de compter un seul point (tout en diminuant les chances de compter plusieurs points). Voici la matrice montrant les chances de compter au moins un point selon la situation :

passionmlb.com-2020-05-17_15-08-58_976060
source : tangotiger.net

Par exemple, avec un coureur au 2e but et aucun retrait, l’équipe a 61.4 % de chance de compter un point tandis qu’elle a 66 % de chance de compter un point après un amorti. Cependant, ce n’est pas une grande différence, donc les équipes préfèrent garder les chances de compter plusieurs points au lieu d’un seul.

Cependant, toutes ces valeurs sont des moyennes, donc comme si l’équipe a un frappeur moyen au bâton. Lorsqu’un frappeur meilleur que la moyenne est au bâton, un amorti est encore moins profitable. Lorsqu’un frappeur médiocre se présente au bâton, il y a peut-être des chances qu’un amorti soit le bon jeu à faire. Cette différence est visible selon la puissance au bâton de chaque équipe (les Dodgers ont seulement deux amortis sacrifices tandis que les White Sox en ont 34 en 2019).

Publicité

Bref, comme les équipes essaient d’avoir le moins de frappeurs médiocres possible, il reste peu d’opportunités pour les amortis sacrifices. Il reste à voir si cette diminution va continuer dans les années à venir ou si nous continuerons à voir plus de 300 amortis par année.