Les lanceurs des Red Sox en mode préparation

On ne sait pas encore ce qui adviendra du plan de relance des ligues majeures ni même si les joueurs l’accepteront, mais les Red Sox de Boston, eux, sont déjà en mode préparation, particulièrement leur équipe de lanceurs.

Pour l’entraineur des lanceurs Dave Bush, il n’y a pas une seconde à perdre. Si ses lanceurs ne sont pas en forme, ils s’exposent à des blessures à la reprise des activités. Selon lui, un petit camp d’entraînement de seulement trois semaines ne sera pas suffisant pour que ses hommes soient en forme pour la saison. C’est pourquoi il a préparé un programme adapté aux moyens de chacun qui commence maintenant.

Publicité

Les choses seront difficiles à gérer pour l’entraîneur, alors que certains de ses joueurs ont accès à un monticule d’exercice et d’autres non. Certains ont un partenaire d’entrainement à leur lieu de confinement, d’autres non. Le tout est particulièrement complexe.

Malgré son plan, il prévoit quand même un camp d’entraînement très intense pour l’unité de lanceurs, et pour lui-même.

Gérer l’alignement de façon différente

Bush sait déjà qu’une fois la saison régulièrement commencée, la gestion du personnel de lanceurs sera différente que lors des saisons normales. Le niveau de préparation deviendra un facteur plus important au début, dans le sens où un joueur moins en forme sera moins utilisé, même s’il serait normalement une superstar. Ça pourrait même résulter en un changement de rôle pour certains. Tout ça est bien sûr dans le but d’éviter des blessures, comme prévient le thérapeute des Yankees, Dr. Christopher Ahmad.

Publicité

Aurons-nous une surprise dans la rotation? Pas le choix puisque que plusieurs partants réguliers sont blessés, comme Chris Sale, ou sous un soleil beaucoup plus chaud, comme David Price.

Avantage aux espoirs

Je tenterai de ne pas tomber dans l’âgisme ici, mais il semble que ce soit une excellente occasion pour certains espoirs de se démarquer, particulièrement avec les promesses d’un alignement de joueurs actifs plus grand.

Je m’explique. Reprendre la forme serait logiquement plus facile pour un lanceur plus jeune, par exemple Eduardo Rodriguez (27 ans), que pour un lanceur plus vieux (et/ou qui se remet d’une blessure) comme Collin McHugh (32 ans). Si les McHugh, Brandon Workman ou Ryan Frasier prennent plus de temps à être en forme de match, ne serait-ce pas l’occasion pour des espoirs comme Bryan Mata de faire leurs débuts sur la butte?

Byran Mata – Photo : Kelly O’Connor

Il faudra donc surveiller deux choses au cours des prochains jours : si le plan de relance sera approuvé par l’Association des joueurs et, ensuite, comment les équipes et les joueurs seront capables de se préparer et de gérer cette relance rapide.

10e manche

  • Certaines formations digèrent moins bien le choc économique de la pandémie que d’autres…
Default image
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Alleyop360Attitude Football