Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les équipes de la Ligue américaine seraient favorisées avec un frappeur désigné universel

Les 15 formations de la Ligue américaine auraient une longueur d’avance sur leurs homologues de la Ligue nationale si la règle du frappeur désigné universel est acceptée pour la prochaine saison.

C’est du moins ce que précise les recherches avancées par le reporter du Fan Graphs, Craig Edwards, qui a comparé les possibles candidats au poste de frappeur désigné pour chacune des équipes du circuit.

Publicité

En utilisant la statistique du WAR (Win above replacement), il a réussi à déterminer que les équipes de l’Américaine sont nettement avantagées. En effet, selon les formations complètes disponibles pour chaque équipe, le cumulatif de celles de la Ligue américaine s’élève à 314.3 WAR contre 291.5 WAR pour la Ligue nationale.

Selon les données cumulées par Edwards, la différence majeure se situe principalement dans le frappeur de choix, qui a beaucoup plus de chances de produire des points que le lanceur de la Nationale. On parle ici de 27.1 WAR et plus de 700 présences au bâton, contrairement à 8.8 WAR et 300 présences au bâton pour les équipes de la Nationale.

Nouvelles divisions

Un aspect important vient toutefois brouiller les cartes : celui des nouvelles divisions. En effet, si cet aspect est accepté par les différentes parties, les équipes de la Ligue nationale pourraient être à la recherche de frappeurs toujours disponibles pour pouvoir ces postes « vacants ».

Il est clair qu’à l’interne, il peut y avoir quelqu’un qui occupe la position de frappeur désigné, puisque les matchs interligues sont communs, mais certaines équipes manquent cruellement de force de frappe offensive pour combler ces postes.

Publicité

Pensons aux Giants de San Francisco, qui emploieraient Hunter Pence comme frappeur de choix, avec un WAR négatif de -0.3. Même chose pour les Mets avec Dominic Smith ou les Marlins avec Garrett Cooper.

Les équipes comme les Cards et les Dodgers pourraient toutefois profiter de ce règlement universel, avec des joueurs de la trempe de Matt Carpenter et Max Muncy.

Il sera intéressant d’analyser l’impact du frappeur désigné universel, au terme de la saison 2020.

Publicité

Rappelons que ce projet en sera un important pour le baseball majeur, qui songe depuis quelques années déjà à implanter un frappeur de choix dans la Ligue nationale, même si les formations de cette dernière ne sont pas tous en accord avec ce changement.

10e manche

  • La saison des mineures ne devrait pas avoir lieu et c’est pourquoi les équipes s’enlignent ainsi.
  • Les Angels ont de grosses décisions à prendre.