Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les enjeux du retour de la MLB

Ce n’est pas la première fois que la MLB tente de jouer malgré une pandémie. En effet, le baseball majeur a continué ses activités pendant la période de la grippe espagnole de 1918, qui a tué environ 675 000 Américains et 50 millions de personnes dans le monde entier. Même Babe Ruth en avait été infecté.

Un siècle plus tard, et face à la pandémie de la COVID-19, le plan de la MLB demeure toujours de débuter sa saison le 4 juillet prochain. Mais les enjeux sont grands.

Publicité

« Ce qui est en jeu ici, c’est une vie humaine. Cela peut sembler trop dramatique, mais il ne semble pas exagéré pour moi. Toutes les personnes impliquées, c’est une personne, avec un nom, qui a une famille », a déclaré Andy Dolich, un consultant de Bay Area qui a travaillé comme cadre supérieur pour des équipes dans tous les grands sports, y compris les A’s d’Oakland.

Et Dolich n’est pas le seul à penser de cette façon, loin de là. Selon plus de 80 intervenants ayant communiqué de différentes façons avec ESPN, le plan du baseball, qui prévoit des tests fréquents (mais pas quotidiens) et ne met en quarantaine que les personnes qui sont testées positives, augmentent le risque de propagation.

En mars dernier, un espoir soudain s’est tout de suite dégonflé, en partie à cause de la réticence des joueurs à être isolés pendant une période prolongée.

Mais le dernier plan, avec les joueurs et d’autres membres du personnel libres de circuler dans leurs communautés comme le permettent les règles, est une stratégie plus risquée, moins certaine, selon les experts de la santé interrogés par ESPN. Un dirigeant a donné à la MLB 75 % de chances de terminer la saison dans ces conditions.

Publicité

Malgré tout, au cours des dernières semaines, le commissaire de la MLB, Rob Manfred, a fait pression sur les gouverneurs et d’autres officiels dans de nombreux endroits où se joue les matchs de la MLB, ce qui en fait se questionner plus d’un.

Aucun match de baseball se jouera sans une entente entre les propriétaires et les joueurs. Cependant, les 16 joueurs interviewés par ESPN ont exprimé un fort désir de jouer cette année.

L’âge moyen d’un joueur des ligues majeures l’an dernier était de 28 ans. Les athlètes professionnels sont à risque de façon extrêmement faible, mais « sont les plus susceptibles d’être asymptomatiques », selon Will Humble, l’ancien directeur de la santé pour l’État de l’Arizona.

Sans compter le reste du ‘’staff baseball’’. Même combat pour les officiels. Huit arbitres et sept gérants ont plus de 60 ans, dont le nouveau gérant des Astros Dusty Baker, qui a 70 ans. Au moment d’écrire ces lignes, les arbitres n’avaient pas reçu de protocoles de sécurité proposés pour leur sécurité.

Publicité

Rien n’est parfait et la MLB fait tout son possible pour ramener notre sport favori, mais plusieurs questions restent en suspens.