Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le propriétaire milliardaire des A’s va arrêter de payer les joueurs des mineures

Vous connaissez John Fisher, le propriétaire des Athletics d’Oakland? En tout cas, il commence à se faire un nom et pas de la plus belle des manières.

La semaine dernière, je vous parlais des difficultés rencontrées par la franchise pour payer son loyer.

Ce n’était que le début…

Publicité

Cette fois, il s’en prend aux joueurs des mineures

J’évoquais déjà des doutes quant à la cupidité du propriétaire de la franchise. Le montant du loyer n’était pas excessif au regard de sa fortune personnelle. Mais il n’y a pas de petit gain et quand on peut gratter, pourquoi se gêner?

Mais bon, on pouvait se dire que c’était de bonne guerre entre deux entités qui générent des millions. Cette fois, John Fisher s’attaque à beaucoup plus faible : les joueurs des équipes mineures.

Il a décidé de ne pas les payer au-delà du mois de mai.

Le propriétaire ne s’est pas donné la peine de prévenir lui-même les joueurs, il a préféré demander à son adjoint de le faire pour lui.

Payer ces jeunes joueurs (pour la plupart) jusqu’à la fin de la saison initialerment prévue lui aurait coûté un million de dollars.

Sa fortune est estimée à plus de deux milliards de dollars.

Publicité

Une violence économique méprisable…

Ne vous méprenez pas, la crise n’aura que trop peu d’effets bénéfiques pour ce qui concerne la solidarité, le renoncement de soi, la générosité ou l’altruisme.

John Fisher est l’exemple parfait de ce type de gens qui se fichent royalement des plus faibles.

Les joueurs des mineures touchent 400 dollars par semaine, juste de quoi vivre. Pendant le camp printanier, ils sont bénévoles et on leur octroie seulement un bon repas. Ils sont les laissés-pour-compte du système actuel du baseball.

Rob Manfred applaudira, lui qui voulait sabrer le système des mineures. Voilà un point commun entre ces deux-là : la cupidité sans aucune forme de pitié pour les plus faibles.

Oh et bien sûr, il a été précisé que l’ensembles des joueurs composant les huit équipes des mineures de la franchise ne sont pas pour autant libres de signer ailleurs. Ne serait-ce pas une définition de l’esclavage?

Les A’s ne sont pas les seuls à se délester de charges financières « extrêmement » pesantes, les White Sox ayant décidé de se séparer de 25 de leurs joueurs.

Publicité

Au fait, officiellement, la saison des mineures n’est pas annulée.

Mais tout le monde fait comme si c’était le cas…