Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le portrait des mineures pourrait changer à jamais

La pandémie frappe de plein fouet les ligues professionnelles de sport. La MLB, la NFL, la NBA, la LNH et la LCF tentent de trouver des solutions pour réussir à présenter des parties malgré tout. La pandémie amène des tas de nouvelles mesures, notamment la distanciation sociale. Dans ce contexte, les équipes professionnelles devront fort probablement présenter les différentes saisons sans partisans présents dans les stades. Avant même de présenter les parties, la situation de la pandémie devra s’améliorer. La MLB espère être en mesure de débuter la saison au début du mois de juillet, juste à temps pour la fête nationale des États-Unis.

Mais, bien que la MLB devrait commencer sous peu, la question des équipes mineures des différents sports inquiète. Déjà en situation précaire bien avant la pandémie, certaines équipes commencent à se demander si elles seront en mesure reprendre les activités.

Publicité

Les équipes professionnelles majeures (la NFL, NBA, NHL et MLB par exemple) pourront survivre grâce à leurs revenus de télévision, ce qui n’est pas le cas pour les équipes mineures. Sans partisans dans les stades, elles ne pourront pas survivre. La possibilité de ne pas présenter de parties en 2020 pourrait mettre des équipes dans de graves problèmes économiques. Le futur immédiat et lointain de toutes les équipes qui comptent sur la présence des partisans est plus qu’incertain.

Gary Green, propriétaire d’équipes de baseball AAA et AA et d’une franchise de la USL (United Soccer League), ne croit pas qu’il y ait un futur pour les équipes mineures sans la présence de partisans. Il est difficile de savoir comment les équipes qui n’ont pas des propriétaires qui peuvent se permettre d’encaisser des pertes pourront payer les factures.

Cette question du futur concernent notamment les équipes mineures de Baseball, la LAH, la ECHL, la USL et plusieurs autres ligues professionnelles en Amérique du Nord (on peut notamment penser au futur de la Frontier League, ligue dans laquelle jouent les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières; une décision concernant la saison 2020 devrait être prise bientôt). À quel point la situation mondiale actuelle aura un impact négatif sur le sport?

Les équipes mineures sont fortement enracinées dans le paysage sportif nord-américain. Elles permettent aux joueurs de se développer en plus d’être les sorties familiales (peu coûteuses) par excellence dans les petites villes comme dans les grandes villes. Les équipes sont extrêmement importantes pour de nombreuses villes. Les experts restent divisés sur le futur de ces équipes.

Publicité

Le commissaire de la MLB, Rob Manfred, a estimé que les équipes perdront 40% de leurs revenus si le baseball est présenté sans partisans. Irwin Kishner, coprésident du groupe de droit du sport Herrick Feinstein, estime que les équipes mineures pourraient voir jusqu’à 80 % de leurs revenus disparaître. Gary Green pense même qu’aucun baseball des ligues mineures ne sera présenté cette année, ce qui serait catastrophique pour les équipes de ces ligues.

Le professeur d’économie du Smith College Andrew Zimbalist s’aligne avec Green pour affirmer que les équipes qui survivront seront celles qui possèdent des propriétaires riches. Le professeur d’analyse sportive Rodney Paul de la Syracuse University pense que certaines équipes déménageront puisque certaines villes ne seront plus en mesure d’accueillir, pour différentes raisons, du sport mineur.

Zimbalist mentionne également que les nombreuses pertes d’emploi causées par la pandémie affecteront la fréquentation dans les stades. Les gens n’auront plus les moyens d’assister à autant de parties qu’avant.

Mais Rodney Paul croit que les gens seront toujours présents dans les stades des ligues mineures parce qu’il s’agit d’un passe-temps peu coûteux si on le compare aux ligues professionnelles (MLB, NFL, NBA, NHL). Est-ce que la pandémie affectera plus les équipes majeures que les équipes mineures? Le futur pourra nous le dire.

Publicité

Ce qui est certain, c’est que plus vite le virus est maîtrisé, plus le vite le baseball (et les autres sports) pourra reprendre et moins l’impact sera important.

10e manche

  • La MLB n’a pas encore proposée un plan incluant une séparation 50/50 des revenus.
  • La MLB et l’Association des joueurs ont principalement discuté de la santé et de la sécurité aujourd’hui.