Dennis Eckersley émet des réserves sur le plan de relance de la MLB

L’ancien lanceur vedette et actuel analyste du baseball des Red Sox de Boston sur le réseau NESN, Dennis Eckersley, a émis ses réserves quant au plan de relance du baseball majeur.

Le principal intéressé n’est pas certain que le protocole de sécurité mis en place par les autorités du baseball majeur sera assez étoffé pour permettre un début des activités aux alentours du 4 juillet prochain.

Publicité

Le membre du Temple de la renommée a d’ailleurs signalé qu’il ne voyait pas comment il serait possible d’empêcher certaines pratiques aussi banales que cracher au sol ou la distanciation sociale dans différentes situations sur le terrain.

« Ce plan pourrait bien leur éclater au visage. Je déteste dire cela, mais cela pourrait arriver. Je crois qu’ils ne savent pas ce qui pourrait arriver. Il y a beaucoup de risques pour l’ensemble des gens impliqués, même si tout le monde veut jouer. C’est ambitieux, pour le moins que l’on puisse dire », de mentionner Eckersley.

Créatures d’habitudes

Le gagnant du trophée Cy Young de 1992 soutient aussi que les joueurs de baseball sont des créatures d’habitudes et qu’il sera difficile pour eux de déroger de leur routine à la maison ou à l’hôtel, par exemple.

Publicité

« Encore une fois, ce sera aux joueurs de s’adapter. Que cela soit au retour à l’hôtel ou à la maison, ils vont devoir modifier leurs habitudes. Il y a beaucoup de zones grises et les joueurs devront être irréprochables. Je ne voudrais pas être le joueur qui fait dérailler la situation », ajoute Eckersley.

Jeudi en fin de journée, l’Association des joueurs a répondu à la proposition du baseball majeur, qui n’incluait pas les tracas financiers entre les deux parties. Une réponse de la ligue devrait survenir au cours des prochaines heures.

Eckersley croit tout de même qu’il est peu envisageable d’amorcer la saison au 4 juillet, même si les deux groupes s’entendent sur les mesures de sécurité pour les matchs.

« Je repousserais le début de la saison au-delà du 4 juillet. Ils ont encore quelques semaines pour bien relancer les choses, surtout la question monétaire qui est débattue ardemment présentement. Tout le monde met de la pression pour amorcer la saison à cette date, mais pour le bien de tous, il faudrait repousser le tout » de conclure l’analyste.

Default image
Antoine Desrosiers
Alleyop360Attitude Football