Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Bryce Harper dévoile la valeur des offres reçues en tant qu’agent libre

Lors de l’entre-saison 2018-2019, le seul sujet de conversation (ou presque) était celui de l’autonomie de Manny Machado et de Bryce Harper, nul besoin de préciser ici pourquoi. En ce sens, lors d’un généreux entretien, Harper a dévoilé de façon très détaillée le processus qui l’a amené à parapher son entente de 330 millions de dollars pour 13 ans avec les Phillies de Philadelphie.

La liste d’épicerie

L’homme représenté lors des négociations par l’agent Scott Boras a confirmé que six équipes lui ont déposé une offre concrète, spécifiant même ce qu’il aimait et ce qui lui déplaisait chez chacune des organisations.

Publicité

À tout seigneur tout honneur, la première offre sur la table était celle de son ancien club, les Nationals de Washington, qui lui ont offert 300 millions $ afin qu’il demeure un membre de l’organisation pour la postérité de sa carrière. Cependant, la modalité du 300 millions $ était un plan de paiement étalé jusqu’à ce que Harper atteigne 80 ans, ce qui lui déplaisait fortement. Or, à ce point dans les négos, le voltigeur était confiant de revenir dans la capitale américaine.

Puis, les fleurs ont fané et le clan Harper a réalisé qu’il devait aller voir ailleurs. Les White Sox de Chicago ont été les premiers à manifester leur très grand intérêt. Le fait de frapper devant Jose Abreu dans l’alignement était un gros plus pour lui et, certes, l’idée de jouer pour la ville des vents lui plaisait, or c’est avec la casquette des Cubs et non celle des Sox qu’il se voyait davantage. Enfin, peu après avoir perdu le derby Manny Machado au profit de San Diego, les White Sox se sont retirés du dossier Harper.

Ensuite sont apparus les Giants de San Francisco avec une offre de 310 millions $ pour 12 ans. Après mûre réflexion, Harper ne voulait rien savoir de continuer sa carrière au sein d’un club en pleine reconstruction et avec des joueurs finis, selon ses propres dires. On ne peut pas trop lui en vouloir.

Publicité

Le MVP de 2015 a aussi reçu deux offres à court terme. La première est venue des Astros de Houston. Une entente d’une saison pour une somme astronomique qui a fait dire pourquoi pas au principal intéressé. Cette idée n’a pas duré longtemps et, avec tout ce qui a entouré les Astros depuis, il est heureux de ne pas avoir dit oui au fait de devenir coéquipier avec une poubelle hehe.

Les Dodgers de Los Angeles sont apparus, eux, avec une offre de 180 millions $ pour quatre ans. Malgré tous les attraits de L.A. autant sur le terrain qu’à l’extérieur, ce qui l’a amené à refuser 45 millions annuellement est le fait de devenir sans contrat à nouveau dans quatre ans.

Publicité

Toutes les conditions réunies

Au final, ce que Bryce Harper voulait était une entente à long terme (11-13 saisons), avec une équipe compétitive et s’assurer de ne pas changer d’adresse et ce sont les Phillies de Philadelphie qui remplissaient toutes les cases. Le numéro 3 est heureux avec la formation de la Pennsylvanie et l’organisation l’apprécie. Le meilleur est à venir pour lui. Souhaitons-lui une bague de la Série mondiale au cours des 12 prochaines saisons!