Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A-Rod penche du côté des propriétaires

Depuis que la MLB a offert son plan de relance aux joueurs et qu’il a par la suite été refusé par l’Association des joueurs (MLBPA), plusieurs ont décidé de commenter la situation.

On parle ici de Blake Snell, de Bryce Harper, de Trevor Bauer, de Nolan Arenado et de Stephen A. Smith, entre autres. Hier soir, c’était au tour d’Alex Rodriguez d’y ajouter son petit grain de sel.

Publicité

Pour sa part, l’ancien joueur des Majeures estime qu’il faut absolument que l’Association des joueurs et la ligue en viennent à une entente au plus vite. Pourquoi? Pour le bien des partisans.

J’invite simplement les joueurs et les propriétaires à penser collectivement. S’il y a 100 $ dans le gâteau (comme la NBA), les joueurs prennent 50 $ et les propriétaires prennent 50 $. Comme ça, c’est la meilleure façon de remercier les partisans.

A-Rod

Il ne semble pas trop se préoccuper de ce que les joueurs pensent de la situation. Et ça, croyez-moi, on n’a pas fini d’en entendre parler.

Publicité

La sortie de l’ancien joueur des Yanks n’a pas du tout semblé faire l’affaire du réputé Jon Heyman. Voici ce qu’il avait à dire après la sortie d’A-Rod :

Pas étonnant qu’A-Rod, qui a fait plus de dollars que n’importe qui en tant que joueur, prenne le parti des propriétaires en litige au sujet de l’argent. Bien sûr, il a maintenant besoin de l’approbation des propriétaires pour devenir propriétaire, ce qui est depuis longtemps son plus grand objectif.

Jon Heyman

Êtes-vous d’accord?

Publicité

Clayton Kershaw s’est aussi avancé sur le sujet

De son côté, l’artilleur des Dodgers est optimiste au fait qu’il y aura du baseball cette année. Si la ligue et l’Association des joueurs en viennent à une entente, bien sûr.

S’ils estiment (médicalement) que nous sommes capables de jouer et que les deux parties ne peuvent pas comprendre le côté commercial de cela… ça ne va pas bien paraître à personne. Si nous pouvons nous assurer d’être corrects médicalement, je suis optimiste à l’idée de croire que nous pourrons jouer.

Kershaw