Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Yasiel Puig a cru bon d’attendre pour signer : mal lui en a pris

Certains joueurs jugent bon parfois de patienter. On refuse une offre, puis une autre, on discute et on veut faire monter les enchères. C’est normal. On veut aussi être jugé à sa juste valeur.

Yasiel Puig était l’un des derniers agents libres de renom à ne pas avoir encore trouvé chaussure à son pied. Mal lui en a pris…

Publicité

Une suspension des mouvements

Entre temps, à force de trop attendre, Puig s’est retrouvé coincé. Le coronavirus est passé par là et a tout d’abord mis beaucoup de doutes dans l’esprit des dirigeants des différentes franchises. Quand reprendra le baseball, dans quelles conditions?

Puis le doute a laissé place à un arrêt total des transactions dans le but de protéger les joueurs déjà sous contrat. Le coronavirus ne devait pas devenir un prétexte pour se séparer de nombreux joueurs. Pour ceux encore en dehors du circuit, tant pis pour eux…

Comment en est-il arrivé là?

Certes, il n’a pas eu les performances du passé. Mais il reste un joueur qui rendrait de bon services à une équipe en reconstruction.

Celles-ci sont moins exigeantes et sont généralement à la recherche de joueurs expérimentés et moins coûteux. C’est peut être sur ce dernier point que tout a bloqué.

Publicité

L’erreur de Puig aura été effectivement de mettre la barre trop haut. Il a refusé 10 millions de dollars, jugeant qu’il en valait plus.

On joue et parfois on perd. À vouloir être trop gourmand, Puig n’a pas trouvé mieux et le blocage actuel l’empêchera peut-être même de trouver un contrat.

Sa chance?

L’augmentation du nombre de joueurs dans les effectifs pour pallier à une cadence de matchs plus importante, ce que prévoit la MLB si jamais la saison devait enfin commencer.

Publicité

Si jamais…

10e manche

  • Le monde du baseball est en deuil.