Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Voici comment Michael Jordan a corrigé son élan au bâton en 1994

Je ne sais pas pour vous, mais je suis rendu au point où, systématiquement, j’ai hâte au lundi suivant. Pourquoi? Parce que c’est là que les deux prochains épisodes de The Last Dance seront diffusés.

Oui, c’est à ce point bon.

Publicité

Selon ce que l’homme derrière le documentaire a dit, il y aura bien évidemment un épisode dédié à son passage dans les mineures. Il est évidemment possible d’en avoir des aperçus via les intervenants qui ont aidé à la transition du basket au baseball, ce qui aide à patienter.

Parmi eux, on compte Mike Barnett.

Les fans des Jays de longue date savent peut-être de qui il s’agit ; on parle ici de l’ancien entraîneur des frappeurs de l’organisation de la Ville-Reine.

Mais on parle surtout du coach des frappeurs alors que la vedette des Bulls était dans les mineures.

Publicité

Comme vous le savez peut-être, quand Jordan est arrivé dans le monde du baseball, cela faisait 14 ans – soit depuis le secondaire – qu’il n’avait pas joué à la balle. Forcément, il y a eu une période d’adaptation.

Quand Barnett a appris qu’il allait avoir Jordan sous sa charge, il ne savait pas à quoi s’attendre. Allait-il arriver avec son attitude de vedette? Allait-il vouloir apprendre?

Finalement, il a rapidement compris qu’il était là pour apprendre.

Je suis allé le voir parce que tout le monde me disait qu’on pouvait facilement le déjouer en lui envoyant une rapide à l’intérieur. Je lui ai donc proposé un changement de positionnement et il m’a dit qu’il voulait se mettre au travail.

Barnett

Évidemment, il n’est pas devenu le meilleur frappeur de la ligue ainsi. Cependant, Jordan a progressé et est devenu un frappeur un peu plus redoutable. Vous pouvez en apprendre plus ici.

Publicité

C’était ça, Jordan : toujours donner le meilleur de soi-même.

10e manche

  • En parlant de Jordan.