Les meilleurs lanceurs de relève de l’histoire des Expos/Nationals

La franchise a vu passer d’excellents lanceurs de relève au fil des ans. Je crois que les meilleurs que la franchise a eu ont été de l’ère des Expos. Quand on avait la chance de se rendre à ces gars-là à la fin du match, on pouvait presque dire que le match était dans la poche. Un peu comme avec les partants, j’ai quelques joueurs de plus dans mon top cinq, en plus de plusieurs mentions honorables. Comme plusieurs l’ont mentionné, ça leur a fait du bien de se rappeler de tous ces bons joueurs qui ont marqué notre vie. Voici mes choix maintenant comme meilleurs releveurs.

À lire aussi : les meilleurs lanceurs partants.

Publicité

Mon numéro un a lancé pendant six saisons avec les Expos. On aimait bien le surnommer « G.I. Joe » à cause de sa grosse barbe et de son bras puissant. Je vous présent le #41 Jeff Reardon. Jeff a connu beaucoup de succès ici, sauvegardant 152 victoires. Le 29 mai 1981, il s’amenait à Montréal en échange d’Ellis Valentine. Un autre bon coup de l’état-major des Expos. Reardon était un releveur avec une excellente balle rapide. Il a cumulé une fiche de 32-37, une MPM de 2.84, 398K en 359 matchs. À cette époque, ce n’était pas rare de voir un closer lancer plus d’une manche. En 1985, il a été choisi comme étant le meilleur releveur de la ligue nationale. Il avait réussi 41 sauvetages.

Mon deuxième choix, John Wetteland. Le #57 a été mon favori et le plus excitant. Il pouvait donner trois buts sur balles et pouvait aussi retirer les trois suivants sur trois prises. C’était le genre de lanceur de puissance qu’il était. Je l’avais rencontré avec son épouse lors de la caravane des Expos juste avant la saison 1993. Il avait également une rapide explosive avec une mentalité de bulldog sur la butte. Il faisait aussi parti de notre grande équipe de 1994. Il a joué à Montréal pendant trois saisons. Le 5 avril 1995, il a été échangé aux méchants Yankees en retour de Fernando Seguignol… Il a cumulé une fiche de 17-13, une MPM de 2.32, 280 K en 232.1 manches et sauvegardant 105 matchs. En 1993, il a été des plus dominants en ayant une fiche de 9-3, une MPM de 1.37 et 43 sauvetages. Durant son séjour, il a terminé dans le top quatre de la ligue pour le plus grand nombre de sauvetages, finissant troisième en 1992 et quatrième en 1993 et 1994.

passionmlb.com-2020-04-20_00-17-31_136565
Photo: NotInTheHallOfFame

Mon troisième choix (j’en ai plutôt deux sur un pied d’égalité) : Mel Rojas et Ugueth Urbina. Ces deux lanceurs avaient des caractères complètement opposés l’un de l’autre. Rojas semblait être aussi calme que son oncle Felipe Alou. Urbina, lui, avait un caractère bouillant et montrait beaucoup d’émotions lors de ses sorties au monticule.

Rojas a passé huit belles saisons avec les Expos. Il a débuté sa carrière à Montréal en 1990 et, avant d’être le closer, il était le releveur de 8e manche pour Wetteland. Au départ de Wetteland en 1995, il a pris le poste et il a eu beaucoup de succès avec sa balle fronde. Il a cumulé une fiche de 29-23, une MPM de 3.11, 419 K et 109 matchs sauvegardés. Il a connu sa meilleure saison en 1996 avec une fiche de 7-4, une MPM de 3.22 et il a sauvegardé 36 matchs.

Publicité
passionmlb.com-2020-04-20_00-35-49_880650
Photo: BestSportsPhoto

Urbina a lui aussi eu une belle carrière dans l’uniforme des Expos pendant sept ans. Le bouillant vénézuélien a débuté sa carrière avec les Expos en 1995. Il possédait aussi une rapide explosive. Ugueth a cumulé une fiche de 31-26, une MPM de 3.52, 480 K et sauvegardé 125 matchs. Il a connu sa meilleure saison en 1999 sauvegardant 41 matchs. Il a fini premier de la ligue cette année-là. En juillet 2001, il passait aux mains des Red Sox de Boston contre Tomo Ohka et un inconnu.

passionmlb.com-2020-04-20_00-34-50_671420
Photo : Pinterest

Mon quatrième choix, Chad Cordero. Cordero a passé six ans dans l’organisation, dont ses deux premières à Montréal. Par la suite, il a lancé pour les Nats. Il a connu ses succès surtout à Washington. Il a cumulé une fiche de 20-14, une MPM de 2.78, 292 K et 128 sauvetages. il a connu sa meilleure saison en 2005 avec une MPM de 1.82 et 47 sauvetages.

Youtube.com

Pour mon cinquième choix, j’ai aussi une égalité de deux lanceurs. Le premier des deux est Tim Burke. Burke a joué pour les Expos pendant sept saisons. Lui aussi n’a pas toujours été le closer. Il a cumulé une fiche de 43-26, une excellente MPM de 2.61, 395 K et 101 sauvetages. Il était un joueur très impliqué dans la communauté montréalaise. il a été le releveur le plus utilisé dans la Ligue nationale en 1985 avec 78 présences au monticule en lançant 120.1 manches.

Mon autre choix n’a pas besoin de présentation, MONSIEUR Claude Raymond. Quel monsieur et une personne d’une grande générosité que j’ai eu l’opportunité de rencontrer à une multitude de reprises et c’est toujours un honneur à chaque occasion. Mr. Raymond a été le premier Québécois à revêtir l’uniforme des Expos. En 1969, il a été accueilli en héros au parc Jarry venant d’un échange avec les Braves d’Atlanta. Il a lancé pour les Expos jusqu’à la fin de sa carrière en 1971. Il a cumulé 24 sauvetages, dont 23 en 1970. Lançant pour une équipe d’expansion, Mr. Raymond a réalisé le rêve de sa vie et de plusieurs p’tits québécois, soit de jouer chez lui pour les Expos de Montréal. Chapeau, Mr. Raymond.

YouTube.com

Mentions honorables

Dans mes mentions honorables, il a plusieurs excellents lanceurs. Plusieurs d’entre eux ont connu de belles carrières. Je débute avec Mike Marshall, qui a été le premier véritable closer des Expos. Il a sauvegardé 73 matchs en trois saisons avec les Expos. Dale Murray a lancé pendant cinq ans ici et sauvegardé 33 matchs. Elias Sosa a sauvegardé 33 matchs en trois saisons et le bon vieux gaucher Woody Fryman, 52 en huit ans. Sans oublier Tim Scott, qui a remporté 15 victoires en quatre ans. J’ai eu l’opportunité de faire sa connaissance car son fils jouait avec mon fils Charles dans l’organisation des Rangers du Texas. Les autres viennent des Nats, Tyler Clippard avec 34 matchs, Drew Storen avec 95 et le présent closer Sean Doolittle avec 75 sauvetages.

Default image
Paul Leblanc
Alleyop360Attitude Football