Les meilleurs joueurs de troisième but de l’histoire des Expos/Nationals

C’est maintenant le temps de parler du « hot corner » de la franchise des Expos/Nationals. La franchise a produit d’excellents joueurs de troisième but, dont trois sont dans mon top-5. C’est une position très difficile à jouer, car il faut avoir des réflexes très aiguisés et un bras canon. Voici mes cinq meilleurs joueurs de troisième but de cette franchise.

À lire aussi : les meilleurs joueurs de deuxième but.

Publicité

Mon premier choix est Tim Wallach. « Eli » (comme on le surnommait) est le meneur dans l’histoire de la franchise avec 1694 coups sûrs. Wallach a connu sa meilleure saison en 1987 avec 177 coups sûrs et 123 points produits. En carrière avec les Expos, il a amassé une moyenne de .259, 204 circuits, 360 coups de deux buts et 905 points produits en plus de commettre 199 erreurs sur une période de 13 saisons. Wallach était électrisant à regarder évoluer en défensive. Il a remporté trois Gants dorés avec les Expos. De plus, il a également remporté deux Bâtons d’argent comme meilleur joueur de troisième but offensif de la ligue.

Mon deuxième choix est Anthony Rendon. Rendon vient de terminer son séjour de sept saisons à Washington. Rendon est considéré comme étant un des meilleurs à sa position dans le baseball majeur. Durant son séjour avec les Nats, il a cumulé des statistiques très impressionnantes. Il a frappé pour une moyenne de .290, 994 coups sûrs (dont 133 circuits) et 245 doubles en plus de produire 546 points.

youtube.com

Mon troisième choix est Larry Parrish. Parrish a passé huit saisons avec les Expos, n’étant devancé que par Tim Wallach en ancienneté avec l’équipe. « LP » était le joueur de troisième but de ma jeunesse. On s’amusait dans la cour d’école à essayer d’imiter son élan au bâton. On l’aimait bien. Il était un bon frappeur contre le montre ses stats. Sa moyenne était de .263, 896 coups sûrs, dont 100 circuits, et 208 doubles. Il a produit 444 points. En défensive, il était capable du meilleur comme du pire. C’était notre « LP ».

Publicité
Youtube.com

Mon quatrième choix est Sean Berry. Il était le principal joueur de troisième but des Expos lors de la saison 1994. Il a passé quatre saisons à Montréal, connaissant sa meilleure en 1995 avec une moyenne de .318. Il a cumulé de bonnes statistiques avec une moyenne de .289, 286 coups sûrs, 40 circuits et 149 points produits. Il était quand même un bon joueur en défensive, lui qui évoluait sur le dur gazon synthétique du Stade olympique à cette époque.

Mon cinquième choix est Bob Bailey. Bailey a été le meilleur troisième but du début de l’histoire des Expos, lui qui y a joué pendant sept saisons. Bailey pouvait jouer à plusieurs positions, mais plus souvent qu’autrement, il jouait au troisième but. Il était extrêmement fiable comme joueur pour une équipe d’expansion comme les Expos. Il a cumulé une moyenne de .264, 791 coups sûrs, dont 118 circuits, et 116 doubles. Il a produit 466 points. Défensivement, il est au-dessus de la moyenne avec 62 erreurs. Bailey était lui aussi un favori de la foule au parc Jarry.

passionmlb.com-2020-04-07_01-44-39_664479
Photo: Canadian Baseball Hall of Fame

Mentions honorables

Coco Laboy a été l’autre joueur qui a évolué au poste de troisième but pour les Expos durant la période d’expansion. Il a passé cinq saisons avec les Expos. Laboy également était bien apprécié par les spectateurs de Montréal. Il était quand même un joueur marginal, mais populaire.

Image par défaut
Paul Leblanc
Publications: 151