Les meilleurs joueurs de premier but de l’histoire des Expos/Nationals

La position de 1er but est une position assez ingrate pour plusieurs, mais tellement importante. La majorité des gens ont toujours pensé que jouer au 1er but était réservé pour les joueurs en fin de carrière ou les joueurs moins mobiles. Ça a déjà été ça, mais ce n’est plus le cas. Ça a bien changé. Voici maintenant mon top-5 des meilleurs joueurs de 1er buts des Expos/Nats.

À lire aussi : les meilleurs receveurs.

Mon joueur #1 est « le Gros Chat » Andres Galarraga. Il a passé pas moins de huit saisons à Montréal. Il était un joueur défensif exceptionnel, gagnant deux Gants dorés avec les Expos en 1989 et 1990. Il a été parmi les 10 meilleurs de la Ligue nationale durant cette période. Il a mené la ligue dans plusieurs catégories comme membre des Expos en 1988 avec une récolte de 42 doubles, 184 coups sûrs et le total de buts avec 329. Il était un frappeur qui pouvait vous faire mal de plusieurs façons. Il frappait pour la puissance et la moyenne.

Publicité

Mon #2 est Tony Perez. Perez s’est amené à Montréal dans un échange avec les Reds de Cincinnati. Il a joué trois saisons à Montréal. Il était important pour l’organisation, qui cherchait à apporter de la stabilité et de l’expérience à cette époque. Perez a fait parti de la relance des Expos à la fin des années ’70. Durant son séjour, il a frappé 46 circuits, produit 242 points et frappé pour une moyenne de .281. Il amenait avec lui un bagage d’expérience après avoir remporté deux Séries mondiales avec les Reds.

passionmlb.com-2020-04-03_21-24-25_550906
Pinterest.com

Mon #3 est Ryan Zimmerman des Nats. Depuis 2015, Zimmerman est le joueur de 1er but des Nats, lui qui a joué au 3e but avant sa blessure à l’épaule. « Zim » se démarque surtout par son puissant coup de bâton. Lors de ses saisons au 1er but, il a amassé une moyenne de .258, frappé 86 circuits et produit 305 points. Sa meilleure saison en 2017, il a frappé pour .303, a claqué 36 circuits et a produit 108 points.

Youtube.com

Mon #4 est Nick Johnson. Johnson a passé cinq saisons avec les deux équipes, soit trois avec les Expos et deux avec les Nats. Souvent blessé, ratant même la saison 2007, il a amassé des stats respectables. Il a eu une moyenne de .280, 56 circuits et 248 PP. En 2006, il avait un OBP de .428. Ayant une moyenne de . 290, il a également accumulé 110 buts sur balles.

Mon #5 est Ron Fairly. Fairly a été le premier joueur de 1er but des Expos de 1969 à 1974. Je me devais d’y aller encore avec un p’tit côté sentimental. Durant son séjour avec les Expos, Fairly était un favori de la foule. Il était un joueur honnête en défensive, mais à son arrivée avec les Expos, son éclosion comme joueur offensif s’est produite. Collectivement, il a frappé pour .276, a claqué 86 circuits, a obtenu 331 points produits et a maintenu un OBP de .379. Il a connu sa meilleure saison en 1973, ayant été invité comme joueur remplaçant au Match des étoiles.

Mentions honorables

Al Oliver (deux ans)

« Scoop » s’est amené à Montréal en 1982. Il gagnera le championnat des frappeurs avec une moyenne de .331. En plus de frapper pour la moyenne, il a produit un total de 193 points durant son séjour.

Adam LaRoche (quatre ans)

Publicité

Excellent joueur défensif, il a remporté un Gant doré en 2012. Il est 3e pour les circuits avec 82 chez les joueurs de 1er but.

Adam Dunn (deux ans)

Il a frappé 76 circuits, mais obtenait beaucoup de K.

Mike Jorgensen (six ans)

Il a obtenu 477 coups sûrs avec la franchise.

David Segui (trois ans)

« Popeye » comme on aimait le surnommer, était un excellent joueur défensif. Il a conservé une moyenne de .300 durant son séjour à Montréal.

Comme toujours, je pourrais en nommer encore d’autres. Maintenant, quels sont les vôtres?

Image par défaut
Paul Leblanc
Publications: 151