Les meilleurs joueurs de deuxième but de l’histoire des Expos/Nationals

En fait, nous avons eu une multitude de joueurs de deuxième but de talent dans l’organisation au fil des ans. Mes choix ont été relativement faciles à faire. Par contre, c’est l’ordre dans lequel je les ai placés qui a été un peu plus difficile. Voici maintenant mes choix comme meilleurs joueurs de deuxième but de la franchise Expos/Nats.

À lire aussi : les meilleurs joueur de premier but.

Publicité

Pour moi, le meilleur a été de loin José Vidro. Le Portoricain a été un modèle de constance et d’excellence au deuxième but. Il a joué pendant 10 saisons, dont huit avec les Expos, et faisait partie de la dernière édition des Expos en 2004. Vidro était reconnu pour avoir un excellent coup de bâton. En plus de frapper pour une impressionnante moyenne, il était un très bon frappeur de doubles comme le montre sa production de 257 à Montréal et de 47 à Washington. Il a amassé de fulgurantes stats durant sa carrière dans l’organisation. Il a frappé pour une moyenne de .293 (Nats .282), 115 circuits (14 Nats), 543 points produits (72 Nats) et un OBP de .357 (.344 Nats). De plus, il était un excellent joueur défensif. Il n’a commis que 56 erreurs avec les Expos et 10 avec les Nats.

Mon deuxième choix est Mike Lansing. Lansing a été l’un des piliers à l’attaque des Expos sous les ordres de Felipe Alou. Il faisait partie de la grande équipe de 1994. Durant son séjour de cinq saisons à Montréal, il a amassé d’excellentes stats. Il a frappé pour une moyenne de .275, frappé 49 circuits, produit 265 points, 96 buts volés et 165 doubles. Assez éloquent merci. Défensivement, il n’a commis que 36 erreurs. Un pitbull…

Youtube.com

Mon troisième choix est Delino DeShields. « Bop » a joué quatre saisons avec les Expos. Il était un bon frappeur et très rapide. Il ne possédait pas beaucoup de puissance. Il a frappé pour une moyenne de .279, frappé 575 coups sûrs (dont 79 doubles) et a volé pas moins de 187 buts. Par contre, sa défensive a toujours laissé à désirer…

Mon quatrième choix est Daniel Murphy. Murphy a joué deux saisons et demi avec les Nats. Un joueur extrêmement électrisant au bâton. En 2016 et 2017, il a remporté le Bâton d’argent remis au meilleur joueur offensif à sa position. Il a amassé des stats extraordinaires durant son court passage à Washington. À l’apogée de sa carrière, il a frappé pour une moyenne de .337, 54 circuits, 226 points produits et un OBP de .372. En 2016-17, il a terminé au deuxième rang de la ligue pour la moyenne au bâton. Il était aussi un excellent joueur défensif ne commettant que 18 erreurs.

Publicité
https://www.youtube.com/watch?v=1QCbbluEgVI
Youtube.com

Mon cinquième et dernier choix est Mark Grudzielanek. « Grudz » comme on le surnommait, était un très bon frappeur. Il était également un bon frappeur de doubles. Pendant son séjour de presque quatre saisons à Montréal, il a frappé pas moins de 115 coups de deux buts. Il a amassé une moyenne de .275, 553 coups sûrs, dont 201 en 1996, et 161 points produits.

passionmlb.com-2020-04-05_15-38-30_442285
Pinterest.com

Mentions honorables

Rodney Scott. Il m’était impossible de passer Scott sous silence. Rodney était un voleur de buts électrisant. Il a volé 139 buts, dont 63 en 1980. Il formait un duo, avec Ron LeFlore, qui était craint à travers la Ligue nationale.

Dave Cash. Cash a fait partie de la relance des Expos 1977 à 1979. Cash avait signé un contrat d’agent libre avec les Expos. Il a frappé 414 coups sûrs et frappé pour une moyenne de .288 et commentant 28 erreurs.

Maintenant, c’est votre tour, Quels sont vos choix?

Image par défaut
Paul Leblanc
Publications: 151