Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La profondeur pourrait sourire à Alex Anthopoulos et aux Braves

Le président des opérations baseball et directeur général des Braves d’Atlanta, Alex Anthopoulos, ne s’en cache pas. Si la saison vient qu’à s’amorcer dans le baseball majeur, sa formation sera parmi celles à surveiller non seulement en saison régulière, mais en séries éliminatoires.

C’est la profondeur de la formation qui plait le plus au principal intéressé, interviewé à l’occasion du Opener At Home des Braves d’Atlanta. L’homme originaire de Montréal a profité de cet évènement spécial pour discuter avec le descripteur des Braves Chip Caray sur plusieurs sujets chauds entourant l’équipe de la Géorgie.

Publicité

Un des premiers sujets abordés par Caray a été l’état de santé du partant gaucher, Cole Hamels. À ce sujet, Anthopoulos a été soulagé de révéler que Hamels ne ressentait plus aucune douleur.

« Dans des circonstances normales, Cole aurait été en mesure d’amorcer sa réhabilitation complète. Il ne ressent plus de douleur », a insisté le directeur-gérant des Braves.

Avec la présence quasi confirmée de Hamels dans la formation, c’est donc dire que les Braves se seraient retrouvés avec un très beau problème sur la butte. Les partants Kyle Wright, Sean Newcomb et Felix Hernandez connaissaient un camp d’entraînement magistral et aux dires d’Anthopoulos, deux des trois athlètes auraient amorcé la saison dans la rotation.

Dans l’optique où les équipes du baseball majeur joueront une saison écourtée ou des programmes doubles, cela donnera des armes supplémentaires aux Braves pour lutter tout au long de la saison, et surtout, de la profondeur une fois en séries d’après-saison.

Publicité

La situation au troisième but

Avec le départ de Josh Donaldson pour les Twins du Minnesota, les Braves ont dû composer avec des ressources à l’interne pour combler le poste vacant au troisième coussin. Une saine lutte était à prévoir entre Austin Riley et Johan Camargo, même si aucun des deux joueurs n’a ce qu’il faut, à ce stade-ci, pour remplacer le vide laissé par Donaldson.

« Camargo et Riley jouaient très bien. Nous n’avons pas pris de décision jusqu’à présent, seulement des discussions considérant que la saison devait s’amorcer le 26 mars et la saison dans les mineures le 9 avril. Les deux ont joué à la hauteur des attentes et nous aurions discuté avec Gwinnett (niveau AAA des Braves) pour envoyer un joueur au besoin », a tenu à préciser l’homme de 42 ans.

Des acquisitions payantes

Véritable nerf de la guerre, les Braves avaient profité des derniers mois pour faire l’acquisition de releveurs, notamment Shane Greene, Chris Martin, Mark Melancon et Darren O’Day. Anthopoulos avait fait ces mouvements de personnel à la suite d’un début de saison 2019 difficile en relève.

Publicité

« Je crois que l’objectif est de ne pas revivre ce qui a été vécu en début 2019. Évidemment, nous avons eu du succès, encore plus qu’en 2018, mais nous avons eu des hauts et des bas en relève. Acquérir de bons jeunes joueurs à la date limite des transactions comme nous l’avons fait en 2019 n’est pas quelque chose qu’on veut vivre chaque année, car on doit faire aussi des concessions », admet Anthopoulos.

Nul ne sait quand la saison du baseball s’amorcera, mais Alex Anthopoulos soutient que peu importe la décision, la santé prévaut et il est content de pouvoir compter sur une belle profondeur au sein de son équipe pour espérer aspirer aux grands honneurs.