Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Alex Anthopoulos revient sur l’épopée des Jays de 2015

Cet été marquera le 5e anniversaire de l’une des plus belles histoires de baseball de l’ère moderne. La saison 2015 des Blue Jays de Toronto a été l’élément déclencheur qui a renouvelé la passion des amateurs de la capitale ontarienne, mais aussi celle de tout le Canada en entier.

Anthopoulos le maître d’œuvre

Le Montréalais Alex Anthopoulos a construit cette équipe en prennant d’incalculables risques qui au final auront rapporté énormément. En entrevue à Sportsnet 590 The FAN, il est revenu sur ses souvenirs de cette année mémorable.

Publicité

Pour lui, le moment le plus marquant a été le circuit de Josh Donaldson qui a mis fin au dernier match local de la saison contre les Rays. Ainsi, ils ont assuré leur conquête de la division Est, un exploit vieux de 22 ans.

Gagner maintenant

À l’époque, plusieurs experts s’inquiétaient de l’avenir des Jays après qu’Anthopoulos ait vidé une grosse partie de la banque d’espoirs pour faire les acquisitions de Troy Tulowitzki et de David Price.

Publicité

Il venait tout juste de signer le jeune Vladimir Guerrero Jr., mais à 16 ans, il était encore un vague projet. Les Bo Bichette et Cavan Biggio n’avaient pas encore été repêchés. C’était un pari très dangereux, mais le plan c’était de gagner maintenant, car la fenêtre était ouverte.

Ce n’était que le début

Le jeu en aura valu la chandelle, car cette épopée de Toronto en série a gravé des souvenirs inoubliables. La flamme a rallumé au cœur des amateurs de baseball canadien et généré beaucoup d’intérêt pour des sites comme le nôtre.

Publicité

C’est peut-être le facteur chance ou le karma, mais force est d’admettre que les Jays sont encore sur le point de nous faire revivre une histoire comme celle-là. La base du succès, c’est d’oser prendre des risques et ça, Alex Anthopoulos l’avait compris.