Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une entrevue touchante de Derek Aucoin avec Dave Morissette

Tout le monde connaît l’histoire de Derek Aucoin. Dans le monde du sport, il est connu pour son passage avec les Expos (et ses deux matchs lancés en 1996) ainsi que pour son travail au 98.5 Sports et à TVA Sports.

Mais Derek Aucoin, c’est plus que ça. Son parcours l’a mené partout dans le monde et, comme il l’a dit lui-même à Dave Morissette, « je n’ai jamais travaillé de ma vie parce que j’ai toujours fait ce que j’aimais. »

Publicité

Malgré tout, il n’a jamais voulu raconter son histoire. Il a cependant décidé de le faire avec son ami Benoît Rioux (dans un livre qui est à trois jours d’être mis en vente) en marge du diagnostic que l’on connaît. Pourquoi? Pour la laisser sous forme d’héritage à son fils.

Sans vouloir dévoiler le contenu de l’entrevue accordée à Dave Morissette, je vous recommande de prendre une bonne heure de votre quarantaine afin d’écouter – ou de réécouter – son entrevue touchante. C’est vraiment bien fait.

J’ai déjà eu la chance de rencontrer Derek à quelques reprises. Il partage un lien privilégié avec Passion MLB, lui qui a déjà participé aux podcasts et qui avait lancé le projet 2 Balles 2 Prises.

Mais plus que ça, il était toujours là pour Jeff, Alexandra et moi. C’est lui qui, lors de première présence au Stade olympique parmi les journalistes la saison dernière, est venu me voir pour me présenter à Richard Griffin, qui est en charge des relations publiques chez les Blue Jays, ce qui m’a permis d’entrer facilement en contact avec les joueurs pour avoir des entrevues par la suite. « Hey Richard, this is Charles from a web site called Passion MLB. »

Publicité

Pas plus compliqué que ça pour lui, mais il a pris le temps de le faire. Pourquoi? Parce que c’est dans sa nature, tout simplement.

C’est aussi l’un de ceux qui venaient me voir régulièrement pour me demander si tout était correct. Évidemment, ce n’est que ma version de l’histoire, mon petit grain de sel dans l’histoire puisque tout ceux qui ont eu la chance de croiser son chemin ont leur bon mot à dire sur lui.

Derek se bat tous les jours pour tenter de mettre K.O. une maladie qu’on dit incurable. Plusieurs mois plus tard, le voilà toujours debout. Comme il le dit lui-même, « je suis encore ici pour longtemps. »

Publicité

Au grand bonheur de tous.