Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Portrait 2020 : Rangers du Texas

Passion MLB est là afin de mettre la table en vue de la saison 2020. Toutes les équipes seront analysées par notre équipe d’ici le début de la saison. Quelles sont les chances des différentes équipes de bien performer? Quels joueurs feront la différence?

Au menu aujourd’hui : les Rangers du Texas.

Notre tour de la division Ouest de l’Américaine nous amène au Texas, là où les Rangers commenceront leur saison dans une toute nouvelle maison, le Globe Life Field.

Publicité

Ce stade ultra moderne offrira tout le confort nécessaire aux partisans et aux joueurs grâce à son toit qui permet un environnement contrôlé (et croyez-moi, c’est plus que nécessaire dans un endroit où la température peu atteindre 35 degrés les soirs d’été). Mais ce beau stade permettra-t-il aux Rangers de revenir à ce qu’ils étaient au début des années 2010?

Ajouts et départs

La saison morte commençait bien mal quand Hunter Pence, Logan Forsythe et Wellington Castillo ont choisi l’autonomie. Plus tard dans l’hiver, ils perdaient les services de Delino DeShields Jr.

Les choses ont continué de mal aller alors que les Rangers, comme les Reds, étaient de toutes les discussions. Ils étaient actifs dans les dossiers de Nolan Arenado, Marcell Ozuna, Nicholas Castellanos, Anthony Rendon, Miguel Andujar, Gerrit Cole, David Price, Hyun-Jin Ryu et Josh Donaldson. Bref, tout le monde. Cependant, aucune de ces discussions ne s’est terminée par une signature…

Heureusement, ils ont aussi fait des bons coups. DeShields a en fait quitté Arlington dans un échange. En retour, les Rangers obtenaient nul autre que Corey Kluber. L’ancien des Indians s’ajoute à la rotation partante, tout comme Jordan Lyles et Kyle Gibson.

Du côté des joueurs de position, ils ont fait quelques bons coups. Ils ont pigé dans le sac de jeunes, mais très bons atouts. Ils ont mis la main sur Blake Swihart et Sam Travis des Red Sox et sur le prometteur Greg Bird des Yankees. Cependant, ils ont aussi mis la main sur de gros noms.

En janvier, ils ont rapatrié à Arlington Robinson Chirinos, qui occupera le rôle de premier receveur. Quelques jours plus tard, il protégeait le côté gauche de l’avant-champ avec un vétéran, Todd Frazier. Malheureusement, c’est pas mal tout, mais la somme des choses pourrait donner un résultat explosif!

Publicité

Forces et faiblesses

Comme nous l’a appris Moneyball, ce n’est pas les joueurs individuellement qui font les succès d’une équipe, mais leur somme. C’est sur ça que compte les Rangers.

Leur rotation surprendra en 2020. L’enchaînement de cinq lanceurs ne laissera aucun jour de repos à leurs adversaires, comme l’explique le plus grand fan des Rangers au Québec, Paul Leblanc.

Selon la Depth Chart, l’avant-champ sera très bien gardé tout autour avec les Frazier, Andrus, Odor et Guzman, et Chirinos derrière la plaque. Au bâton, ajouter à tous ces noms celui de Joey Gallo et vous obtenez une formule gagnante.

À quoi s’attendre en 2020?

En 2020, il faut s’attendre à de grands changements chez les Rangers pour deux raisons. La première, ils se sont clairement améliorés, surtout au niveau de la rotation partante. La deuxième, les déboires des Astros auront certainement un impact sur toute la division Ouest de l’Américaine.

On l’a vu au camp d’entrainement, la pression est sur tous les joueurs de la formation. Leurs fausses excuses ne passent pas et les amateurs leur rappellent, surtout à José Altuve dont le moral est déjà affecté. La perte d’A.J. Hinch, un gérant de très haut niveau, leur fera également très mal.

C’est la chance des Rangers de se tailler une place dans le haut de la division, voire dans les séries.

Publicité

Oh et n’oubliez pas de surveiller Charles Leblanc, le Québécois qui évolue dans le système de développement des Rangers.