Portrait 2020 : A’s d’Oakland

Matt Chapman

Passion MLB est là afin de mettre la table en vue de la saison 2020. Toutes les équipes seront analysées par notre équipe d’ici le début de la saison. Quelles sont les chances des différentes équipes de bien performer? Quels joueurs feront la différence?

Au menu aujourd’hui : les A’s d’Oakland.

Publicité

Pour la deuxième année consécutive, les Athletics ont remporté 97 matchs. Ils ont participé aux séries éliminatoires dans chacune des deux dernières saisons et cinq des huit dernières, mais n’ont pas réussi à avancer au prochain niveau à chacune de ces fois. En 23 ans sous Billy Beane, ils n’ont remporté qu’une seule série d’après-saison, battant les Twins du Minnesota en 2006.

En 119 ans d’histoire de l’équipe, les A’s ont neuf titres de la Série mondiale, tout en faisant les séries éliminatoires dans 28 saisons différentes.

Ajouts et départs

Les A’s n’ont pas été spectaculaire cet hiver. Ils ont perdu un peu de profondeur pendant la saison morte, mais ont gardé leur noyau ensemble. Matt Chapman, Matt Olsen, Marcus Semien, Kris Davis, Sean Manaea et Liam Hendricks sont tous de retour.

Oakland a ajouté deux joueurs de banc, soit le receveur Austin Allen et le joueur de deuxième but Tony Kemp par l’intermédiaire de transactions avec les Padres de San Diego et les Cubs de Chicago. Le seul lanceur ajouté à l’alignement est le releveur T.J. McFarland. Ils se sont également départis du joueur de deuxième coussin Jurickson Profar.

Publicité

En 2020, les A’s semblent prêts à monter leurs deux lanceurs gauchers Jesus Luzardo et A.J. Puk.

Forces et faiblesses

Les Athetics se sont hissées au huitième rang au chapitre des points marqués (845), au cinquième rang pour les coups de circuit (257) et au neuvième rang pour les points produits (800). Leur attaque est construite sur la puissance. En outre, une saison complète d’un Matt Chapman en pleine santé serait une bonne chose pour eux.

Les A’s ont terminé sixièmes dans les Majeures pour la moyenne de points mérités (3.97) avec 45 sauvetages l’an dernier. Leur rotation a une belle profondeur et une saison complète de Frankie Montas et Sean Manaea viendra solidifier le tout. L’année dernière, Liam Hendriks a émergé comme la prochaine version de Blake Treinen, mais Oakland semble toutefois être à court de bons bras dans l’enclos de relève.

À quoi s’attendre pour 2020 ?

Oakland a eu une masse salariale de bas top-5 dans sept des huit dernières saisons, ce qui rend ces cinq apparitions en séries éliminatoires encore plus impressionnant. Et ce sera probablement le cas encore cette saison.

Publicité

Leurs rouages clés sont de retour, et ils misent sur certains jeunes qui émergent. Les A’s batailleront donc encore une fois pour une place en séries éliminatoires cette année tout en luttant pour surpasser les Astros de Houston et remporter le titre de division. Avec la perte de Gerrit Cole et le scandale de tricherie, la section Ouest semble être grande ouverte.