Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le mystère plane sur l’opération de Chris Sale

Dans le contexte actuel, peut-on vraiment reprocher aux Red Sox leur gestion du dossier Chris Sale?

Rappelons que l’organisation a récemment confirmé que le grand gaucher devait passer sous le bistouri afin de subir une opération au coude de type Tommy John.

Publicité

Depuis, rien n’indique que l’opération a été effectuée et l’équipe n’a rien voulu divulguer en ce sens.

L’organisation doit mener ce dossier avec une très grande prudence. Dans une période de pandémie, au moment où les ressources de première ligne dans le domaine de la santé sont mobilisées dans un effort commun, serait-il à propos d’annoncer que l’opération de Sale a été réalisée et couronnée de succès?

Autrement et d’un point de vue strictement teinté de partisanerie, d’informer le public que l’intervention chirurgicale a été remise à un moment plus opportun serait une catastrophe pour les fans des Sox, considérant que Sale manquerait alors une période de temps inestimable.

Une situation délicate

Dans un cas comme dans l’autre, l’organisation se retrouve menottée. Il serait facile pour les puristes d’affirmer que Sale a su profiter d’un traitement de faveur en cette période d’incertitude. Pour les autres et parlons ici des partisans de l’équipe, ceux-ci pourraient critiquer haut et fort en criant que cette dernière s’est traîné les pieds en ne précipitant pas l’intervention, favorisant ainsi un retour plus rapide du gaucher dans l’alignement.

Publicité

En gardant le silence, les Red Sox jouent de prudence et évitent de porter flanc à une critique éventuelle, mais inévitable. Cependant, d’autres joueurs ont récemment subi l’opération comme c’est le cas pour Tyler Beede des Giants (20 mars à Dallas) et Blaine Hardy des Twins (20 mars au Minnesota) et les médias ont été informés immédiatement.

En Floride, lieu de résidence de Sale et endroit où il devrait subir son opération, ce type de chirurgie n’est pas jugé prioritaire, mais n’est pas illégal pour autant.

Selon John Roegele du site Hardball Times, six lanceurs auraient subi avec succès l’opération Tommy John depuis l’annonce de la suspension des activités dans les Majeures.

Publicité

Noah Syndergaard des Mets devra aussi subir le même sort que Sale et en Floride également.