Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’Association des joueurs poursuit les Pirates

Selon Rob Biertempfel du site Web The Athletic, l’Association des joueurs de la MLB (MLBPA) a annoncé, aujourd’hui, qu’elle déposerait un autre grief contre les Pirates de Pittsburgh. L’association accuse la formation de la Pennsylvanie de ne pas avoir pleinement utilisé le principe de partage des revenus locaux entre les équipes lors de l’hiver 2018-2019, de sorte à améliorer leur club.

Le partage des revenus consiste à redistribuer les revenus engendrés par toutes les équipes de la ligue afin de donner une chance équitable aux équipes issues des plus petits marchés.

Publicité

La formule est relativement simple. Chacune des équipes redistribue 48 % de ses revenus locaux à la ligue qui, par la suite, distribue à parts égales la somme aux 29 autres clubs. Chaque formation reçoit environ 3.3 % des revenus globaux. L’objectif : inciter les formations à prendre toutes les mesures mises à leur disposition afin d’améliorer leur alignement. Ce principe encourage également à maintenir l’équilibre et la parité au sein du circuit Manfred.

Deuxième grief en deux ans

Rappelons qu’en février 2018, l’Association des joueurs avait déposé un premier grief contre les Pirates pour les mêmes raisons. La MLBPA avait alors souligné que les Pirates ont essentiellement renoncé à améliorer leur équipe au cours de l’hiver séparant les saisons 2017 et 2018. Les Rays, les Marlins et les A’s avaient également été ciblés dans le premier grief.

Les Pirates avaient été peu actifs lors de cette saison morte. En effet, Neal Huntington, le D.G. de l’époque, avait offert quelques contrats des ligues mineures à certains joueurs, sans toutefois offrir aucun pacte dans les ligues majeures. Dans l’espace de trois jours, en janvier 2018, Gerrit Cole et Andrew McCutchen avaient été respectivement échangés aux Astros et aux Giants. Cole et McCuthchen étaient, à l’époque, deux véritables joueurs de concession pour la franchise.

Publicité

L’entre-saison 2018-2019 avait également été tranquille pour la formation du Nord-Est des États-Unis. Huntington avait transigé l’artilleur Ivan Nova, tout en conservant la même vision/philosophie de l’entre-saison précédente, soit de n’offrir aucun contrat des ligues majeures à des joueurs.

Ce n’est toutefois pas totalement clair ce dont la MLBPA souhaite tirer de cette poursuite. Les Pirates n’ont pas connu de saison victorieuse depuis la campagne 2015, mais ils sont toutefois demeurés compétitifs depuis leur dernière saison victorieuse. Entre 2016 et 2019, les Pirates ont gagné, en moyenne, 76 matchs par saison. En revanche, à l’aube de la saison 2020, la reconstruction est bel et bien enclenchée à Pittsburgh, surtout après avoir transigé Starling Marte le mois dernier.

Publicité

Les Pirates n’ont signé aucun agent libre significatif au cours de l’entre-saison et ils ne semblent pas prédestinés à rivaliser avec les clubs dans un avenir rapproché. Ce sera une longue saison au PNC Park, alors que les partisans attendront impatiemment le retour des Steelers et des Penguins à l’automne 2020.