Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La rédemption d’Ian Happ avec les Cubs

Après une saison recrue en 2017 et une saison 2018 à la hauteur des attentes, le polyvalent joueur des Cubs de Chicago, Ian Happ, a reçu une véritable claque au visage en 2019. Il a été muté à un rôle de joueur de banc et a seulement 58 matchs joués. 

Gonflé à bloc, Happ est déterminé plus que jamais à gagner du temps de jeu au champ centre, là où il a excellé en 2017 et en 2018.

Publicité

Il y a toutefois une ombre au tableau. Même si Happ est reconnu pour sa polyvalence (il a joué à toutes les positions sauf receveur et arrêt-court en 2018), il a connu des ratés dans le rectangle des frappeurs avec un pourcentage de retraits au bâton de 36.1%. Il est aussi passé de 24 circuits en 412 apparitions en 2017 à 15 circuits en 462 apparitions à sa deuxième saison. Rien pour inciter Joe Maddon à lui donner du temps de jeu supplémentaire. Un séjour au niveau AAA a donc été nécessaire.

Pour le nouveau gérant des Cubs, David Ross, il n’y a rien de grave à effectuer un séjour au niveau AAA pour retrouver la confiance et l’aplomb pour évoluer dans le baseball majeur.

Publicité

« Il y a beaucoup de joueurs au cours de l’histoire du baseball qui ont été descendus au niveau inférieur et ils sont revenus plus forts que jamais. Je ne crois pas qu’être envoyé au niveau AAA soit si négatif que cela. Tout le monde se développe de manière différente et dans le baseball majeur, tes faiblesses sont exposées plus rapidement. Tu dois te permettre d’aller travailler là-dessus et de revenir en force pour composer avec la pression d’une saison dans le baseball majeur avec 50 000 partisans devant qui jouer chaque soir », a illustré Ross, devant les journalistes présents au camp d’entraînement.

Quelques semaines plus tard, Happ est revenu avec le grand club et ses efforts ont porté ses fruits. Il a frappé pour .348 pour finir la saison avec quatre doubles, un triple et cinq circuits. Il a aussi descendu son ratio de retraits au bâton à 25 pour cent. Il avait gagné son pari.

Maintenant, Happ n’a qu’un seul objectif en tête : devenir le champ centre numéro un des Cubs et obtenir le temps de jeu auquel il a droit.

Publicité

Depuis le début du camp printanier, il est un « homme en mission », a déclaré son gérant. Il est encore tôt, mais espérons pour lui qu’il arrivera à ses fins.