Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La MLB devrait instaurer un alignement de plus de 26 joueurs pour la saison 2020

Quand on y pense (froidement), les possibilités de voir les lanceurs se planter en 2020 sont grandes. Pourquoi? Parce que les conditions jouent contre eux présentement.

Après tout, un lanceur se doit d’être sharp au niveau mental afin de dominer sur le monticule. Présentement, comme je le rapportais il y a quelques jours, certains partants trouvent des manières différentes de s’entraîner, mais cela les sort quand même de leur zone de confort.

Publicité

Et on sait qu’un lanceur qui a connu un camp déraillé peut vivre certains insuccès au cours de la saison. Le camp, c’est la base sur laquelle un artilleur construit sa campagne.

D’un autre côté, la ligue tient à conserver une saison de 162 matchs le plus possible. Ce que cela ferait, c’est que la possibilité de voir bien des programmes doubles (tel que soulevé par mon collègue Sébastien Tabary plus tôt cette semaine) serait de plus en plus plausible.

Résultat? Pour les lanceurs partants, ce serait un cauchemar. À cinq partants, gérer tous les programmes doubles voudrait dire qu’il y aurait plus que cinq matchs en cinq jours.

Sans les rares journées de congé, si on prend pour acquis que 20% de la saison sera passée au retour des activités (ce qui est un chiffre très optimiste et qui se veut simplement un exemple pour illustrer mon point), cela voudrait dire qu’il faudrait y avoir cinq matchs aux quatre jours pour tenter de garder un rythme relativement similaire. C’est insensé.

Même chose pour les joueurs de position et pour les releveurs. Jouer autant de matchs – surtout après une si longue pause – sera très difficile sur le corps des joueurs. Il pourrait forcément y avoir plus de blessures en raison de la fatigue accumulée.

Publicité

Mon idée, ce serait de permettre un alignement de plus de 26 joueurs. Ainsi, une rotation à six hommes permettrait quand même à tout le monde de lancer sur un horaire (relativement) plus régulier si les programmes doubles deviennent à la mode.

Pourquoi ne pas ajouter un ou deux releveurs et un joueur de position, rendu là? Ce sont des chiffres arbitraires qui ne sont pas fondés sur un grand calcul, mais vous comprennez le fond de ma pensée.

Plus que jamais, la profondeur des équipes sera mise à l’épreuve en 2020. Ceux qui auront réussi à s’en procurer s’aideront forcément.

Rappel : je ne parle pas d’une solution permanente, mais bien d’une idée temporaire pour 2020 seulement. Aux grands maux les grands moyens, non?

Publicité

Ultimement, payer des joueurs de plus dans les Majeures en ces temps économiques difficiles ne serait peut-être pas le plan le plus optimale pour l’instant – surtout quand on sait que toutes les manières d’économiser sont visiblement bonnes – au sein des proprios de la ligue. Je crois toutefois qu’il s’agit d’une idée à garder en tête.