David Price heureux à Los Angeles

Pour David Price, qui vient de quitter Boston pour Los Angeles, une nouvelle ville est synonyme de nouveau style de vie. Il en voit déjà la différence, quelques semaines après son arrivée en Californie, avant même d’avoir joué son premier match.

Présentement à Glendale, en Arizona, où les Dodgers tiennent leur camp d’entraînement préparatoire, Price a pu s’entretenir avec de nombreux médias de Los Angeles. Ils lui demandaient quelle était la plus importante distinction qu’il établissait entre les deux villes, situées d’un océan à l’autre.

Publicité

« C’est toute une différence entre Boston et ici. Vraiment, le jour et la nuit, » a dit Price, selon Bob Nightengale du USA TODAY Sports.

Le lanceur, originaire du Tennessee, a également indiqué qu’il voit la différence entre les médias des deux villes.

« C’était toute une journée pour moi. Une très grande journée. […] Au moment où je suis sorti du vestiaire, j’ai dû voir au moins deux ou trois [journalistes] en train de parler avec d’autres joueurs, et personnes n’est venu me parler. Je n’en revenais pas. »

Publicité

Price revient d’une blessure au poignet qui l’a tenu hors du terrain les six derniers mois. Il avait donc très hâte de recommencer à lancer. Il a eu l’occasion de se réchauffer avec quelques lancers ces derniers jours, et aura l’occasion d’effectuer son premier départ dès demain lundi, alors que les Dodgers feront face aux Reds de Cincinnati.

« Je suis arrivé ici il y a quelques semaines, et je ne pourrais vraiment pas être plus heureux. »

Price a voulu gagner avec les Red Sox, et il l’a fait. Il est maintenant conscient que les Dodgers espèrent accomplir le même exploit, eux qui ont été défaits en Série mondiale deux ans de suite et qui visent à tout prix à aller chercher le trophée ultime avec les joueurs qu’ils ont présentement.

« Je suis honoré de faire partie de cette franchise, et sa place dans l’histoire, » a dit David Price de sa nouvelle équipe.

10e manche

  • Ron Roenicke donne des mises à jour sur ses joueurs.
  • Un boulet de canon de Vladimir Guerrero Jr. pour son premier du printemps.
Default image
Daniel Birru
Alleyop360Attitude Football