Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Un nouvel argumentaire pour Pete Rose afin d’intégrer la liste d’admissibilité du Temple de la renommée

Profitant de la saga entourant les Astros de Houston depuis quelques semaines, l’ancien joueur et gérant dans le baseball majeur, Pete Rose, a demandé au commissaire Robert Manfred de le retirer de la liste des joueurs inadmissibles au Temple de la renommée.

Publicité

Dans une missive envoyée au bureau du commissaire, Rose soutient qu’il mérite d’avoir sa chance afin d’être intronisé à Cooperstown. Son argumentaire repose sur le fait que les joueurs pris en défaut n’ont pas été sanctionnés dans la saga des Astros, mais plutôt l’organisation en soi, incluant A.J. Hinch et Jeff Luhnow.

De ce fait, l’ancien membre des Reds de Cincinnati estime que le baseball majeur devrait lever sa sanction de plus de 30 ans pour avoir parié sur des matchs dans lesquels il était impliqué comme gérant.

Les avocats du meneur pour les coups sûrs dans l’histoire du baseball majeur ont également mentionné que la sanction imposée à Rose était « grandement disproportionnée » si l’on compare le tout aux joueurs qui utilisent des produits dopants pour améliorer leurs performances et au scandale des Astros.

« Il ne peut y avoir des règles pour M. Rose et d’autres règles pour les autres », indique la pétition d’une vingtaine de pages envoyées au bureau du commissaire pour soutenir la réintégration de Pete Rose.

Le principal intéressé a d’ailleurs formellement demandé une rencontre avec le commissaire Manfred afin de discuter de la situation.

Publicité

Par ailleurs, selon ESPN, le bureau du commissaire est présentement à étudier la lettre reçue par Rose.

Rappelons qu’en 1989, Rose avait été banni de façon permanente par le commissaire de l’époque, M. A. Bartlett Giamatti, après une investigation menée par le conseiller spécial John Dowd de la MLB. Le rapport concluait que Rose avait misé illégalement sur des matchs du baseball majeur.

Pendant plus de 15 ans, Rose avait nié les allégations avancées par le rapport Dowd. En 2004, à la sortie de son autobiographie My Prison Without Bars, il a avoué avoir misé sur des matchs de baseball, ainsi que sur les Reds de Cincinnati. Le tout s’est produit dans les années 1980.

Publicité

Si Rose était acquitté par le baseball, serait-il possible de voir d’autres joueurs admis comme « Shoeless » Joe Jackson par exemple? Notons que le baseball majeur a passé une loi en 1991 interdisant un joueur banni de réintégrer la liste pour être admis à Cooperstown.