Robinson Cano doit rebondir

Alors qu’il travaillait très fort afin de faire sa place dans les Majeures, le jeune Robinson Cano s’inspirait de ses idoles des Yankees de New York. Les Derek Jeter, Alex Rodriguez, Gary Sheffield, Mariano Rivera et Jorge Posada s’avéraient tous des modèles à suivre pour le Dominicain.

Aujourd’hui âgé de 37 ans, Cano doit garder le cap et mettre derrière lui les problèmes de santé qui ont hypothéqué une bonne partie de sa saison 2019.

Publicité

En fait, doit-on s’inquiéter du rendement déclinant du joueur de deuxième coussin des Mets? Ses deux dernières saisons ont été les moins productives de sa carrière et les blessures y sont pour quelques chose.

Son histoire de dopage est aussi une cause.

Cano comprend qu’en raison de son âge, il lui sera de plus en plus difficile de garder la forme. Les dirigeants des Mets se soucient des ennuis de santé de celui à qui ils reste pas moins de 96 millions $ sur son contrat.

Publicité

Le gérant Luis Rojas a d’ailleurs discuté de ce fait avec Cano à l’ouverture du présent camp d’entraînement. Le vétéran prend cette situation très au sérieux et, de concert avec Rojas, il a retardé son arrivée d’une semaine.

Afin de mettre toutes les chances de son côté, Rojas doit réfléchir à la possibilité de protéger Cano et songe même à réduire son nombre de match. Bien au fait de cette possibilité, Cano sera beaucoup plus attentif et à l’écoute de son corps et ne laissera rien au hasard pour répondre aux attentes placées en lui.

Cano a passé une partie de son hiver à donner du tonus aux parties de son corps qui ont fait défaut au cours des deux dernières saisons. Voilà un signe que le vétéran ne laisse rien au hasard dans sa quête d’aider son équipe à mieux performer et se rendre le plus loin possible en 2020.

« À ce stade de ma carrière, a déclaré Canó, je veux juste jouer, aider l’équipe à gagner des matchs et à gagner une autre Série mondiale. »

Default image
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Alleyop360Attitude Football